Yilmaz régale, les ratés marseillais


L’altruisme de Burak Yilmaz avec Lille, la renaissance de Valère Germain à Montpellier, les ratés de l’OM et du Niçois Amine Gouiri… Les tops et flops après le multiplex de la 7e journée de Ligue 1 mercredi soir.

Une fois n’est pas coutume, le feuilleton de la Ligue 1 se déroulait en milieu de semaine. La septième journée a notamment été marquée par le succès tardif du PSG à Metz (1-2), avec l’international marocain Achraf Hakimi dans le rôle du buteur décisif (les tops/flops de Metz-PSG ici). Un succès à l’arraché qui permet aux Parisiens de conforter leur place de leader au classement. Pour le reste, Lille, Monaco et Rennes se sont rassurés, tandis que Lyon a fait le travail face à Troyes (3-1). Pas l’OM, qui a été tenu en échec du côté d’Angers (0-0). Découvrez les tops et flops après le multiplex de la septième levée.

TOPS

Lille : Yilmaz régale
En manque d’efficacité et de points dans ce début de saison, les Lillois s’en sont remis à Burak Yilmaz pour faire plier Reims (2-1). Double passeur décisif en première période, le Turc a mis les Dogues sur les bons rails, en trouvant Jonathan David et Benjamin André. Lesquels Dogues se sont rassurés au moins sur le plan comptable, même si cette fin de match n’a pas été bien maîtrisée du tout…

Montpellier : Germain voit double
On l’avait quitté en manque de confiance à Marseille. On le retrouve fringuant à Montpellier. Face à Bordeaux, Valère Germain a signé son premier doublé en Ligue 1 depuis… décembre 2017. C’était contre l’AS Saint-Etienne, avec l’OM. Déjà trois buts sous les couleurs héraultaises. Une renaissance. Ce doublé n’a toutefois pas permis au MHSC de l’emporter (3-3). Trois autres joueurs ont vu double ce mercredi : le Rennais Kamaldeen Sulemana et le Monégasque Wissam Ben Yedder, mais aussi le Parisien Achraf Hakimi.

Blas guide les Canaris
Les Canaris prennent leur envol. Après un carton face à Angers (4-1), les joueurs d’Antoine Kombaouré ont dominé Brest (3-1) ce mercredi. Auteur de trois buts jusque-là, dont un doublé le week-end dernier, Ludovic Blas a confirmé son statut d’homme en forme à Nantes.

Shaqiri et Emerson, premières !
Si l’inévitable Lucas Paqueta a tué le suspense en s’offrant un nouveau but, Xherdan Shaqiri et Emerson avaient auparavant permis à l’OL de prendre les commandes face à Troyes (3-1). Respectivement débauchés à Liverpool et Chelsea à l’occasion du mercato estival, les deux nouvelles têtes lyonnaises ont inscrit là leur premier but sous leur nouveau maillot. L’international suisse est d’ailleurs à créditer d’un match complet après avoir été à la peine contre à Paris dimanche dernier (2-1). Son coéquipier international italien s’est aussi montré précieux dans l’ensemble, même si les rapides attaquants troyens l’ont parfois fait souffrir.

FLOPS

Desmas et les Clermontois coulent à Rennes
Battus lors de leurs trois dernières sorties, les Rennais avaient bien besoin d’un bon bol de confiance. Les Clermontois leur ont donné cela mercredi soir. S’il a réalisé un arrêt de grande classe face à Martin Terrier en début de partie, un réflexe étonnant sur une tête à bout portant, Arthur Desmas n’est pas blanc-bleu sur les deuxième et troisième buts bretons… Pour le reste, c’est l’ensemble de la formation auvergnate qui a volé en éclats. Après quatre matches sans défaite, les promus ont pris deux claques lors de leurs trois derniers matches, à Paris (4-0) et donc Rennes ce mercredi soir (6-0), avec un nul à la maison contre Brest (1-1) entre les deux.

Gouiri encore maladroit
Pour la deuxième fois en trois jours, Amine Gouiri a manqué un penalty. L’ancien Lyonnais a aussi «mangé la feuille» en première période, avec notamment ce face à face manqué avec Paul Nardi. Ça fait beaucoup… Et au final, l’OGC Nice s’est incliné à Lorient (1-0).

Kolodziejczak et Green plombent les Verts
L’AS Monaco n’en demandait pas tant. Brouillons, les joueurs de Niko Kovac ont profité de deux cadeaux de l’ASSE pour l’emporter à Louis II ce mercredi (3-1). D’abord, cette intervention mal gérée du portier stéphanois, Etienne Green, qui a valu à l’intéressé un rouge. Ses coéquipiers ont tout de même égalisé par l’intermédiaire de Denis Bouanga, mais l’ASM a repris les commandes en seconde période, après un penalty de Ben Yedder. Un penalty offert gracieusement par Timothée Kolodziejczak, coupable d’une main dans la surface.

Les ratés marseillais
Malgré deux situations de face-à-face avec le portier angevin, Paul Bernardoni, les Marseillais ne sont repartis de Raymond-Kopa qu’avec un point (0-0). Luis Henrique a d’abord mis trop de temps pour se décider en première période, tandis que Bamba Dieng s’est heurté audit Bernardoni à la fin. Coup d’arrêt pour l’OM.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 + 4 =