Xena la guerrière a 25 ans : pourquoi était-ce une série phare des années 90 ? – News Séries à la TV


Pour les 25 ans de la série emblématique “Xena la guerrière”, retour sur l’importance qu’elle a eu dans les années 90 et ce qui en a fait une série mémorable.

MCA Television, Renaissance Pictures, Studios USA Television, Universal Television

“Par son courage, Xena changera la face du monde” ! A l’occasion des 25 ans de la série Xena la guerrière, retour sur la série portée par Lucy Lawless, qui fut diffusée de 1995 à 2001, et sur l’importance qu’elle a encore aujourd’hui dans l’histoire des séries ayant représenté la communauté LGBTQ+.

Le principe de la série est donné dès le pilote, qui commence sur Xena (Lawless) donnant une leçon musclée à des brigands, preuve qu’elle n’a besoin de personne pour veiller sur elle. C’est là qu’elle fait la rencontre de Gabrielle (Renée O’Connor), qui devient sa camarade de voyage. Au cours de la saison 1, Gabrielle apprend à se défendre et même à rivaliser en combat avec les capacités de Xena.

Xena, icône féministe

A l’origine, personne ne croit au personnage de Xena. Elle est conçue comme une méchante de la série Hercule avec Kevin Sorbo et destinée à un arc narratif de trois épisodes. Cependant, les audiences sont si hautes lors de leur diffusion que la chaîne décide de donner à Xena sa propre série. Elle en viendra d’ailleurs à réaliser de meilleures audiences que la série d’origine.

Dès le début de ce spin-off, l’aventurière toute de cuir vêtue et sachant manier l’épée devient une icône féministe. Il faut dire que le show a des personnages féminins bien écrits, mais propose aussi des personnages masculins différents comme Joxer le faire-valoir comique ou le voleur Autolycus qui se méfiera des héroïnes pour mieux leur faire confiance ensuite. De la même façon, les intrigues sont centrées sur des femmes d’action, Xena et Gabrielle, qui prennent leur destin en main et choisissent la vie qu’elles souhaitent mener.

Par exemple, dans le pilote, Gabrielle est promise à un guerrier du village qu’elle remet à sa place. Alors que son fiancé tente de l’entrainer loin de Xena, elle lui lance “ce n’est pas parce qu’on est fiancés que tu peux me donner des ordres !”, avant de confier à la célèbre guerrière que : “ce n’est pas avec sa gentillesse que j’ai un problème, c’est avec son esprit borné !” Au cours de l’épisode, Gabrielle quitte son fiancé, son village et sa famille (notamment sa petite soeur) pour partir avec Xena.

MCA Television, Renaissance Pictures, Studios USA Television, Universal Television
Xena, Warrior Princess (Lucy Lawless)

Le fait d’être une icône féministe n’est pas facile à accepter pour Lawless, mais elle est revenue sur sa position quelques années plus tard en précisant : “J’étais désarçonnée lorsqu’au moment de la première saison on m’appelait “icône féministe”… Je n’avais jamais été décrite dans un magazine avant cela, et cela m’horrifiait d’être réduite à quelques mots, moins d’un tweet. A présent, avec l’âge, je me dis que ça va et j’en apprécie la valeur”.

Il faut aussi préciser qu’à l’époque de sa diffusion, Xena est extrêmement regardée à travers le monde et présente deux héroïnes demeurant indépendantes, rendant la justice à travers le monde et luttant pour faire valoir leur philosophie. Xena plutôt par sa capacité à combattre et Gabrielle via la ruse et la roublardise. Bref, un duo de choc et complémentaire !

L’homosexualité entre Xena et Gabrielle

En 1995, peu de séries osent placer des personnages ouvertement gays en tête de générique. Les créateurs de Xena (John Schulian, Sam RaimiR.J. Stewart et Rob Tapert) ont de leur aveu même cherché à représenter de façon déguisée une relation homosexuelle entre les deux héroïnes. Rien n’est mentionné de façon explicite dans le show, cela lui sera d’ailleurs reproché des années plus tard.

MCA Television, Renaissance Pictures, Studios USA Television, Universal Television
Xena et Gabrielle

Malgré tout, dès 1996-1997, les utilisateurs d’Internet (technologie alors à ses balbutiements) commenceront à référencer les sous-entendus et le sous-texte de chaque épisode. La VF a gommé beaucoup de ces double-sens, mais une découverte de la série en VO rétablit les faits.

En cours de la série, on sent poindre l’amour et même des pointes de jalousie entre les deux personnages, notamment de Xena envers Gabrielle lorsque celle-ci se fait séduire par des hommes. Les créateurs iront jusqu’à faire de Xena une mère de famille, mise enceinte par la magie d’une ange. Gabrielle et Xena se mettent alors à s’occuper d’un bébé, qu’elles considèrent comme “leur fille” (citation du final de la saison 5), un arc narratif qui fait écho à bien des couples homosexuels. Il faudra cependant atteindre la fin de tournage de la série pour que sur le plateau du talk-show de Conan O’Brien en 2001, Lucy Lawless déclare, à propos de la sexualité de Xena :

“Vous savez, j’ai toujours eu un doute à ce propos… Mais cela n’impactait pas ma façon d’interpréter ce rôle. (…) Mais j’ai vu [l’épisode final de la série] pour la première fois hier soir et je suis rentrée chez moi pour dire à mon mari [Robert Tapert, cocréateur du show] : “tu as révélé l’homosexualité de mon personnage”. Je… Je ne peux pas croire que je l’ai dit. (…) Je pense que je n’ai plus de doute”.

MCA Television, Renaissance Pictures, Studios USA Television, Universal Television
Xena la guerrière

D’autres séries suivront la lancée de Xena en allant plus loin, de Ellen (dans laquelle sa créatrice Ellen DeGeneres fera son coming-out en 1997, ce qui lui vaudra bien des ennuis), mais aussi Will and GraceBuffy (via l’homosexualité du personnage de Willow, révélée en 1999), Queer as Folk (2000) et ses personnages ouvertement gays ou The L Word (2004).

La série a-t-elle bien vieillie ?

Le spectateur d’aujourd’hui devra pardonner la mocheté de certains effets, les représentations caricaturales de certaines communautés et le jeu approximatif de certains seconds rôles, mais l’effort sera récompensé. Car avec Xena et Gabrielle, c’est un pan de la communauté féministe et/ou homosexuelle qui s’est retrouvé à l’écran. Et même si c’était un petit écran, Xena fut l’une des pierres d’un édifice qui en 2020, continue de prendre forme.

Le générique très 90s de “Xena la guerrière” :

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


6 + 3 =