Une prime de 1 000 euros ouverte à tous les bas salaires en 2021


Penser l’avenir et garantir protection, sauvegarde de l’emploi sur le long-terme et insertion professionnelle des jeunes, tels étaient les défis de la conférence du dialogue social qui s’est tenue lundi 15 mars 2021 sous l’égide du Premier ministre Jean Castex.

À l’issue de cet échange avec les partenaires sociaux, plusieurs décisions fortes ont été prises, notamment pour les jeunes :

  • prolongation des aides de l’État à l’apprentissage (primes jusqu’à 8 000 euros pour l’embauche d’un apprenti) jusqu’à la fin de l’année pour donner à tous de la visibilité ;
  • prolongation de la prime de 4 000 euros à l’embauche d’un jeune en CDI ou CDD de plus de 3 mois jusqu’au 31 mai ;
  • renouvellement de la prime exceptionnelle pour le pouvoir d’achat, dite « prime Macron » de 1 000 euros défiscalisée et exonérée de cotisations sociales pour 2021 ;
  • possibilité d’augmenter le montant de cette prime jusqu’à 2 000 euros pour les branches et les entreprises qui négocieront des éléments de revalorisation de ces métiers et pour les entreprises qui ont mis en place un accord d’intéressement.

La reconduction du plan « 1 jeune, 1 solution » et les primes exceptionnelles pour le pouvoir d’achat sont autant d’outils pour traverser la crise découlant de la situation sanitaire.

 

« Si les “travailleurs de la deuxième ligne” (les salariés particulièrement exposés à la pandémie : commerce de détail, propreté, bâtiment, transport routier) devront bien entendu en être les bénéficiaires privilégiés, cette prime dite Macron sera pour autant ouverte à tous les salariés. »
Jean Castex, Premier ministre

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


31 + = 40