Une expo hilarante (et gratuite) sur l’histoire des pastiches de presse


Dans les journaux tout est faux ! Et c’est diablement vrai avec la revue de presse décalée, dévoilant pastiches et parodies de feuilles de choux sur deux siècles, que la Bibliothèque nationale de France effeuille en ce moment. Dans l’allée feutrée Julien-Cain, on entend pouffer de rire. Cette histoire du détournement, écrite principalement à partir du fonds de la BnF, naît à la Belle Époque, âge d’or de la presse écrite, et court jusqu’à notre web et nos réseaux sociaux fourmillant d’infos farfelues à l’image du Gorafi, héritier lointain du Livaro Magazine (1974) parodiant le supplément du quotidien de droite. Avec 16 panneaux et 250 reproductions, l’exposition propose un parcours chrono-thématique et donne à voir de faux journaux de tous bords, de La Croax (1923) – pour La Croix – à Laberration (1985) – dérivé de Libération.

Natoo, Couverture de Icônne n°1, 2015

i

Exposition “Pastiches de presse” © BnF © Edition privé 2015

Une du Journal « Merdeux », 1882

i

Exposition “Pastiches de presse” © BnF

Une de « Closum », 2016

i

Exposition “Pastiches de presse” © MSR, Toulouse / Photographies Jean-François Peiré et Rien Bongers © Création Musée Saint-Raymond

Jules Grandjouan, Une de « L’Anticoncierge », n°1, Décembre 1881

i

Dessin • Exposition “Pastiches de presse” © BnF

« Votre vie est-elle nulle ? Faites le grand test ! » « Participez au jeu concours Illuminati et remportez votre entrée dans le complot ». La une de Icônne, magazine féminin bébête inventé par l’humoriste et vidéaste web Natoo, montre qu’aucun titre n’est épargné par la dérision et la caricature. Autre exemple des plus savoureux pioché cette fois dans les années 1970, Salut les copains, magazine phare des yéyés qui devient Salut les malins dans les pages d’Actuel, avec Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre en vedette.

Lire aussi article :  Plus belle la vie du mardi 22 décembre 2020 : résumé en avance de l'épisode 4177 [SPOILERS] - News Séries à la TV

Il faut savoir lire entre les lignes de ces sujets légers qui emplissent les colonnes de Closum, avatar romain de Closer. Le pastiche de presse plante aussi la plume là où ça fait mal, en abordant les grands débats de société comme le Négationniste climatique en 2019. Tant qu’on a de l’humour, on n’a pas dit son dernier mot !

Arrow

Pastiches de presse

Du 4 avril 2023 au 29 octobre 2023

www.bnf.fr



Source link