Une baisse de l’aide agricole européenne n’est pas acceptable selon Denormandie


La volonté de la Commission européenne de réduire le budget du programme d’aides européennes agricoles spécifiques aux outre-mer n’est « pas acceptable », a déclaré mardi le ministre français de l’agriculture.

« Nous ne laisserons pas tomber les territoires ultramarins vis-à-vis de cette décision qui n’est pas acceptable de la Commission de réduire le montant du Posei », a affirmé Julien Denormandie à l’occasion de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale.

Le Posei (Programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité) est une sorte de déclinaison de la politique agricole commune pour les Outre-mer.

Pour la France, il était doté jusqu’ici de « près de 280 millions d’euros », un budget qui « permet d’aller financer sur nos territoires ultramarins des projets d’alimentation, des projets agroalimentaires et agriculturaux », a souligné le ministre. « C’est essentiel », a-t-il ajouté.

« La Commission européenne a prévu une diminution de près de 4 % (…) de ces fonds dédiés aux territoires ultramarins, qu’ils soient Français ou Européens. Ça n’est pas acceptable », a-t-il répété.

Il était interpellé par la députée de La Réunion Karine Lebon, qui estime que cette réduction des fonds alloués au Posei amputerait les outre-mer de 77 millions d’euros d’aides directes sur la période 2021-2027.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


4 + 3 =