Un nouveau record pour la difficulté du minage… et une baisse du hashrate





La difficulté de minage de Bitcoin a battu jeudi un nouveau record, dépassant très légèrement celui du 2 avril 2021 (+1,92 %). Mais l’ajustement de la difficulté s’est accompagné d’une baisse de 20% du hashrate [1] qui affecte la plupart des pools de minage. Certains médias [2] évoquent des incidents majeurs dans l’approvisionnement électrique du réseau chinois. Mais la coïncidence entre ces deux évènements (ajustement de la difficulté + baisse du hashrate), laisse cependant de la place à d’autres hypothèses, par exemple un simple problème de métriques. Après un changement de difficulté, la variance peut en effet fausser les estimations de la puissance de calcul.

« Le seul moyen d’en savoir plus c’est de laisser l’horloge des blocs s’écouler, ce qui affinera la mesure du hashrate. » – Antoine Ferron, Président de BitLogiK.

Rappelons que la difficulté de minage est réajustée tous les 2016 blocs afin que le temps de génération de ces 2016 blocs soit de 14 jours (donc une moyenne de 10 minutes entre deux blocs), quelle que soit la puissance de calcul déployée.


[1] Le hashrate ou taux de hachage mesure la puissance de calcul du réseau Bitcoin. Voir également : Que calculent les mineurs ?

[2]theblockcrypto.comcryptonews.comcoindesk.combitcoinmagazine.com







Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 56 = 65