Trois start-up montréalaises qui ont le vent en poupe


Email

Après des années d’effervescence, l’univers des startups de Montréal se déploie maintenant en Amérique du Nord. En plus de belles réussites dans le numérique, de nouvelles entreprises conquièrent l’espace quotidien, comme l’illustrent ces trois succès.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette floraison, dont la présence de quatre universités au centre-ville, une communauté de passionnés très active, le soutien grandissant de la ville de Montréal et du gouvernement du Québec. Il faut aussi compter avec la création de fonds de capitaux de risques et l’arrivée d’incubateurs comme la Maison Notman.

«Entre 2010 et 2015 il s’est passé quelque chose» écrit Sylvain Carle, directeur de l’accélérateur Founder Fuel et associé du fonds de capital de risque Real Ventures.  «C’est peut être à cause de l’Internet dans l’air, l’arrivée des Y sur la marché du travail (ou de la génération C, selon les appellations), de la mondialisation/globalisation, du printemps érable ou de Reddit (ou des deux en même temps). Mais quoi qu’il en soit, un point de bascule a été franchi. Une certaine maturité. Une identité propre. Un désir d’être soi même, une affirmation, une projection, une appropriation. C’est la naissance du Festival International de Startups, C’est plus de 100 rencontres à chaque mois dans l’écosystème, juste à Montréal. C’est fucking en feu.»

Bâtir sa startup vous plonge dans le monde du risque et de l’incertitude dans une époque qui bouge à la vitesse grand V.

Concept, ressources humaines, validation du marché, fond de roulement sont autant d’embuches qui parsèment le parcours de l’entrepreneur. Certaines startups arrivent à prendre leur envol, de nombreuses fermeront en premier lieu car leur concept ne colle pas au besoin du marché. Le moment propice – timing – est aussi un facteur très déterminant.

Voici  trois startups qui ont pris leur envol et connaissent un grand succès.

Leur point commun ? Améliorer l’expérience-client sur des marchés traditionnellement «brique et mortier», le tout avec l’aide de la technologie.

Sans titre3

Breather

Concept

On dit de Breather que c’est le « Airb&b » des bureaux.

Le concept est simple: location d’espace de bureaux très chics  et de haute qualité à l’heure, la demi-journée ou journée. On parle ici de bureaux à la demande.

L’application mobile très bien conçue permet de rapidement trouver un bureau disponible et de faire la réservation à partir de votre téléphone.

Récemment l’entreprise offre la possibilité aux propriétaires de bureau de soumettre leurs espaces.

Fondateur : Julien Smith
Année de fondation : 2013
Employés : 50
Investissement : deux rondes de financement d’une valeur de 28.5 millions de dollars US
Territoire : 100 espaces répartis entre Boston, New-York, San-Francisco, Montréal et Ottawa
Site web

 

Sans titre2

Frank & Oak

Concept

Conception et vente en ligne de vêtements pour les hommes de 20 à 35 ans qui n’ont pas le temps de faire les magasins.

La  relation client est très personnalisée et offre également de nombreux conseils afin de les aider à trouver leur propre style.

On pourrait décrire le concept comme du coaching de style et de personnalité vestimentaire sous forme de communauté.

Chaque mois les membres du service préférentiel «Hunt Club» qui désirent  faire un essai à la maison doivent remplir quelques questions sur leurs goûts, leurs besoins et leur budget.

Un styliste fera alors une sélection qui leur sera envoyée. Les clients peuvent les essayer, garder ceux qui leur plaisent et renvoyer les autres.

30% des 35 000 commandes mensuelles passent par le mobile.

Malgré une forte croissance en ligne, l’entreprise a ouvert plusieurs magasins afin d’élargir sa clientèle et renforcer l’attachement à la marque.

Fondateurs : Ethan Song et Hicham Ratnani
Année de fondation : 2012
Employés : 120
Investissement : deux rondes totalisant 20 millions  de dollars US
Territoire : vente en ligne en amérique du nord
Magasins : Halifax, Vancouver, Toronto, Montréal, Calgary, Ottawa, Boston, Chicago, Edmonton

Site web 

Sans titre

Potloc

Concept

Potloc a pour mission de mettre en relation les entrepreneurs qui cherchent un local et les propriétaires qui souhaitent louer leurs locaux vacants.

Afin de valider la pertinence et la viabilité du projet, Potloc fait appel aux citoyens-consommateurs en leur demandant de voter  pour les commerces qu’ils souhaiteraient avoir dans leur quartier.

Le site web propose une interface ou vous pouvez vous localiser, découvrir les projets à venir, voter et aussi faire la demande de commerces que vous aimeriez voir.

Un des grands avantages de Potloc est qu’il permet de collecter des données  sur la géolocalisation des résidents, leur sexe, leurs besoins, leur distance par rapport au commerce à l’instar des études de marché traditionnelles plutôt orientées sur la démographie (salaire, nombre d’enfants etc.. )

Fondateurs : Rodolphe Barrère, Louis Delaoustre, Anthony Dahane, Antoine Delacressonière
Année de fondation : 2014
Employés : 4
Investissement : 25 000$ en bourse
Territoire : Montréal, extension à l’ensemble du Québec en cours
Site web 

En complément
Maison Notman 
Fonder Fuel 
Start-up festival 
“700$, 7jours pour créer votre start-up”  

Article paru dans la revue Paris-Montréal, novembre 2015



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 5 = 6