Titanic : un nouveau navire prendra la mer en 2022 ! – Actus Ciné


100 ans après l’une des plus grandes tragédies de l’histoire maritime incarnée par le naufrage du Titanic, un milliardaire australien a fait un pari complètement fou : construire une réplique du célèbre paquebot. Pour une livraison prévue en 2022 !

Twentieth Century Fox

Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, moins de trois heures après sa collision avec un iceberg, le Titanic – pourtant réputé insubmersible – s’enfonce dans les profondeurs des eaux glacées, pour finir par s’échouer à 3843 mètres de profondeur, à 650 km au sud-est de Terre-Neuve. Entre 1490 et 1520 personnes trouvent la mort, ce qui fait de cet événement l’une des plus grandes catastrophes maritimes survenues en temps de paix et la plus grande pour l’époque.

Vous l’ignorez peut-être, mais en 2012, cent ans plus tard, un milliardaire australien, Clive Palmer, fait un rêve et un pari complètement fou. Passionné d’Histoire et de marine, il annonçait vouloir reconstruire à l’identique le navire, baptisé Titanic II. Cette réplique du paquebot de la White Star Line devait même prendre la mer fin 2016. Et, avant que vous ne le demandiez : non, ce n’est pas un gag, pas plus qu’il ne s’agit du mockbuster portant le même nom et sorti chez Asylum Video en 2010…

Suite à des difficultés financières en 2015, le projet a pris beaucoup de retard. Ce n’est que trois ans plus tard, en octobre 2018, après un règlement du litige financier avec la Chine, que le chantier a pu reprendre. Conçu sur les chantiers navals chinois de CSC Jinling Shipyard, cette nouvelle version du Titanic a un coût pharaonique : 500 millions de dollars. Le nouveau navire atteindra 269 mètres de long (comme son prédécesseur) et comptera 835 cabines. Cette réplique pourra accueillir 2435 passagers et 900 membres d’équipage. Selon Blue Star Line, la compagnie maritime australienne en charge du projet, le navire pourrait prendre la mer en 2022.

Titanic 2.0

“Blue Star Line créera une expérience Titanic authentique, en offrant aux passagers un navire dont l’intérieur et l’aménagement de la cabine seront identiques à ceux du navire d’origine” précisait à l’époque Clive Palmer, dans le communiqué de presse de l’annonce de son projet. Le nouveau navire sera équipé de bains turcs, d’un gymnase, d’un court de squash et d’une petite piscine. Clive Palmer envisageait également de ne pas y installer de télévision ni d’accès à internet. Enfin, comme le Titanic original, il y aura trois classes de passagers, qui ne seront pas autorisées à se rencontrer.

Si les énormes cheminées fonctionnant au charbon du Titanic d’origine seront sur la nouvelle version purement décoratives, le nouveau paquebot inclura “des procédures de sécurité modernes, des méthodes de navigation et la technologie du XXIe siècle pour produire le plus haut niveau de confort luxueux” expliquait Palmer. Dans cet ordre d’idée, pas question de revivre la séquence tragique des canots de sauvetage du Titanic d’origine, très bien montrée dans le film de James Cameron. qui ne pouvaient accueillir tous les passagers. Le navire sera doté de 18 embarcations à moteur, pouvant transporter chacune 250 personnes; soit 4 500 places au total.

Quant au voyage inaugural de ce Titanic II, il sera le même que son illustre aîné. Partant de Dubaï (aux Emirats Arabes Unis) pour gagner Southampton en Grande-Bretagne, le lieu de départ initial du Titanic en 1912, il fera une croisière transatlantique pour gagner New York, en suivant la même route que son modèle d’origine.

Si le réchauffement climatique fait fondre de manière dramatique la glace et donc les icebergs en dérive, on imagine quand même que les futurs passagers de cette croisière inaugurale de grand luxe auront peut-être quelques sueurs lorsque ce Titanic II se trouvera dans les mêmes eaux que son modèle d’origine au funeste destin…



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


11 + = 18