Titanic : pourquoi le vice président de la Fox a-t-il dû s’excuser ? – Actus Ciné


C’est peu dire que la famille descendante du premier officier du Titanic, William Murdoch, tel que James Cameron l’a dépeint dans le film, n’a pas apprécié le portrait brossé par le cinéaste…

Twentieth Century Fox

Le film Titanic de James Cameron n’a semble-t-il pas fait que des heureux… Comme l’un des descendants de William Murdoch, solidement incarné dans le film par le comédien Ewan Stewart. Premier officier à bord du Titanic, ce dernier fut en charge du navire lorsque celui-ci heurta l’iceberg qui se révélera fatal.

Lorsque l’évacuation du navire fut ordonnée, des témoins le verront aider les gens à grimper à bord des canots de sauvetage depuis le pont supérieur. Charles Lightoller, deuxième officier à bord du Titanic, chargé de diriger l’évacuation des canots du côté bâbord du navire (et qui sera l’officier le plus gradé à survivre), témoignera avoir vu son collègue et supérieur Murdoch aider les gens, tandis que lui-même s’éloignait à bord d’un canot de sauvetage. Murdoch périra dans la catastrophe.

Dans le film de Cameron, sans doute pour accroître la tension dramatique de la séquence du naufrage, le réalisateur montre William Murdoch acceptant un pot-de-vin de Cal Hockley (Billy Zane), en échange d’une place garantie à bord d’un canot. Puis, un peu plus tard, faire usage de son revolver à deux reprises contre des passagers paniqués, avant de retourner l’arme contre-lui et mettre fin à ses jours.

La séquence, ci-dessous…

Si certains témoins affirmèrent avoir entendu des coups de feu après avoir quitté le navire, tandis que d’autres affirmèrent avoir effectivement vu un officier faire feu sur des passagers pour tenter de contrôler la foule, aucun témoignage n’a pourtant chargé spécifiquement le premier officier William Murdoch. De même, le récit concernant le suicide supposé de cet officier n’a jamais pu être corroboré.

Reste que le choix de James Cameron n’a pas été du goût de tous. Ces scènes ont particulièrement choqué dans la ville natale de Murdoch, Dalbeattie, et ont conduit à une plainte menée par le neveu de Murdoch, alors âgé de 80 ans. Les producteurs du film ont finalement accédé à la plainte et fait des excuses publiques, argumentant que l’officier était également présenté comme un héros qui s’est démené pour charger les canots du mieux qu’il le pouvait. Le vice-président de la Twentieth Century Fox de l’époque, Scott Neeson, s’est même rendu en personne dans la ville de Dalbeattie, pour présenter ses excuses au neveu de Murdoch. La production a également fait don de 5 000 £ pour aider au financement du prix attribué chaque année en l’honneur de Murdoch dans son école.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 1 = 3