Sweet Magnolias sur Netflix : que vaut cette nouvelle série dans la veine de Virgin River ? – News Séries à la TV


“A l’ombre des magnolias”, la nouvelle série de drama romantique de Netflix sur trois amies qui tentent de se serrer les coudes entre travail, enfants et peines de coeur, est disponible dès aujourd’hui sur la plateforme. Vaut-elle le détour ?

Netflix

De quoi ça parle ?

Amies depuis toujours, Maddie, Helen et Dana Sue s’épaulent alors qu’elles essaient de concilier couple, famille et carrière dans une petite ville du Sud des États-Unis.

Sweet Magnolias (A l’ombre des magnolias), une série créée par Sheryl J. Anderson, avec JoAnna Garcia SwisherBrooke Elliott et Heather Headley

Disponible sur Netflix à partir du 19 mai. 2 épisodes vus sur 10. 

Ca ressemble à quoi ?

 

Ca vaut le détour ?

Maddie vient tout juste de divorcer, trompée et quittée par son mari médecin pour une infirmière beaucoup plus jeune que lui, qu’il a mise enceinte et qu’il s’apprête déjà à épouser. Elle se retrouve à gérer ses trois enfants, devoir trouver un travail… Heureusement, on n’est jamais mieux entourée pour traverser des moments difficiles que par ses amies. Helen, avocate, célibataire et sans enfants, et Dana Sue, qui gère un restaurant et élève seule sa fille depuis qu’elle est séparée de son ex, ont de la ressource. Les trois femmes décident de ne pas se laisser abattre et de monter un projet ensemble, dans leur petite ville de Serenity : ouvrir un spa. 

Le pitch n’est pas particulièrement innovant, mais dès le pilote, le charme opère et on s’attache très vite à ces personnages à qui la vie ne fait pas toujours de cadeaux et le trio de comédiennes y est pour beaucoup. Dans le rôle de Maddie, JoAnna Garcia est de retour après avoir prêté ses traits à Ariel dans Once Upon a Time et dans la peau de Dana Sue, les spectateurs retrouveront avec plaisir Brooke Elliott, la star de Drop Dead Diva. Quant au personnage d’Helen, il est campé par Heather Headley que l’on a pu voir dans Chicago Med et dans le reboot en série de Nola Darling n’en fait qu’à sa tête de Spike Lee

Cette série dans la veine de Virgin River, qui pose aussi la question de la possibilité d’un nouveau départ pour les femmes de la quarantaine, plaira aux amateurs du genre. Certes, elle ne réinvente pas les codes et reprend une formule connue et qu’on pourrait penser défraîchie, mais la recette reste efficace. Si au bout de deux épisodes, on se doute déjà des histoires de coeur qui vont de nouer entre les personnages : Maggie et le coach de base-ball, joué par Justin Bruening (que les fans de Grey’s Anatomy reconnaîtront puisqu’il y a interprété Matthew pendant plusieurs saison) ; Heather et le sympathique cuistot du resto de Dana Sue. 

Entre les adultes et les ados, on devine déjà une palette de personnages qui laisse la porte ouverte à plusieurs niveaux d’intrigues et finalement, malgré les 50 minutes que durent chacun des dix épisodes d’ores et déjà disponibles sur la plateforme, on devrait se laisser assez facilement prendre au jeu du binge-watching. 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


1 + 1 =