Sur les pas d’Invader à Marseille en 100 secondes chrono



Une invasion monstre ! Du toit de la Cité Radieuse aux calanques en passant par la prison des Baumettes, ses emblématiques mosaïques colorées, inspirées du jeu vidéo Space Invaders, se sont glissées un peu partout dans Marseille. C’est à l’invitation d’Ora Ito, designer et fondateur du MaMo, qu’Invader, artiste français anonyme, a orchestré cette opération commando en seulement deux mois et selon un plan d’« invasion » rigoureux, « un peu comme pour un casse ». Résultat : une bouteille de pastis, une ancre, le visage de Zidane, un poulpe ou même Notre-Dame-de-la-Garde ont colonisé, version pixélisée, 84 murs de la cité phocéenne, invitant à une chasse au trésor géante.

Pour se lancer, direction l’atelier QG installé dans les salles d’exposition du MaMo, à la Cité Radieuse, où une installation immerge le spectateur dans les coulisses de cette performance inédite. Le mieux est ensuite de se munir de la « carte d’invasion » disponible à la librairie et de télécharger l’application gratuite Flashinvader, véritable jeu vidéo en réalité augmentée qui permet d’engranger des points à chaque mosaïque découverte et de rejoindre une communauté mondiale de 145 000 joueurs. Et pour poursuivre la quête, sachez qu’Invader a également envahi le dernier numéro de Beaux Arts Magazine : dix œuvres ont été disséminées dans nos pages. Ouvrez l’œil !

Texte : Florelle Guillaume

Du 28 août 2020 au 11 novembre 2020

Arrow

Retrouvez l’interview exclusive d’Invader dans le dernier numéro de Beaux Arts Magazine :



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


5 + 4 =