Songbird sur Amazon : les coulisses du film avec K.J. Apa (Riverdale) tourné pendant le confinement – Actus Ciné


Disponible sur Amazon Prime Video en France, Songbird est le premier film américain tourné pendant la pandémie de coronavirus. Découvrez pourquoi et comment ce thriller catastrophe, produit par Michael Bay, a vu le jour.

La pandémie de coronavirus a pris tout le monde de court, notamment l’industrie cinématographique. Lorsque le confinement a été décrété et que les tournages ont été stoppés, Adam Mason, le réalisateur de Songbird, devait mettre en scène un long-métrage produit par Blumhouse, alors arrêté en pleine préproduction. Le cinéaste, habitué des films horrifiques à petits budgets, est vite sorti de sa torpeur grâce au coup de fil de son coscénariste Simon Boyes qui l’a vite convaincu d’écrire un film en période de pandémie.

Un film cathartique pour son réalisateur

Adam Mason et Simon Boyes ont alors planché dès mars sur un premier scénario qui devait être un found footage horrifique tourné à l’iPhone dans la veine de Cloverfield, avec un monstre censé être une métaphore du virus, à l’origine. Mais le producteur Adam Goodman de la Paramount leur a conseillé aux deux amis de plutôt s’inspirer de la terrifiante réalité. Ils ont alors écrit Songbird, un film situé en 2024 dans un monde touché par une nouvelle mutation du Covid-19 et dans lequel les personnes infectées sont enfermées dans des camps tandis que les autres restent en confinement. Alors que l’humanité est en perdition, Nico (K.J. Apa), un livreur immunisé, va tout tenter pour sauver sa dulcinée Sara (Sofia Carson), menacée d’être enfermée. Ce projet, produit par Michael Bay, coutumier des films catastrophes et bourrins, a fait l’objet de critiques lors de son annonce et après la diffusion de la bande-annonce.

Metropolitan FilmExport

Mais lorsqu’il a écrit le scénario de Songbird, Adam Mason voyait en ce film une expérience cathartique et une leur d’espoir pour le public confronté à une pandémie sans précédent. Le réalisateur a ainsi confié au Los Angeles Times que c’était “de loin son film le plus doux et le plus bon enfant” : “J’ai passé mes 30 ans à essayer d’être controversé, et j’ai l’impression de l’avoir réussi accidentellement avec ce film. J’ai nourri mes propres peurs et espoirs pour l’humanité dans ‘Songbird’. Ainsi, même si [la réaction négative] est quelque chose que je comprends parfaitement, je pense que le film parle de lui-même en termes de travail très encourageant et positif.”

Un tournage dans le strict respect des mesures sanitaires

Comment mettre en scène un film en pleine pandémie ? En respectant une flopée de mesures sanitaires. Les équipes de Songbird ont consulté des syndicats et des des responsables de la santé publique pour mettre en place un protocole rigoureux avec le strict minimum de personnes, en confinement auparavant et testées au préalable, sur le plateau les jours de tournage. Les acteurs ont répété à distance et ont été formés à tourner avec les différentes mesures de sécurités mises en place. Le tournage de Songbird a débuté à Los Angeles le 8 juillet 2020 et s’est terminé le 3 août 2020.

Metropolitan FilmExport

Le confinement a permis aux équipes du film d’investir les lieux pour le tournage qui a été interrompu par la SAG-AFTRA, qui accusait la production de ne pas avoir signé les accords. Mais après ce petit accroc, le syndicat leur donne finalement l’autorisation de reprendre le tournage. Les acteurs ont joué le jeu en acceptant d’être en quarantaine lorsqu’ils ne tournaient pas. Le plateau était désinfecté tous les jours et les accessoires étaient placés dans des sacs scellés sous vide. Sur la centaine de personnes impliquées dans la production, aucune n’a été testée positive. Prévu initialement au cinéma, Songbird est finalement sorti en VOD aux Etats-Unis en décembre 2020 et est désormais disponible en France sur Amazon Prime Video.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


7 + 2 =