Shuai Peng dénonce des «incrompréhensions» et dément les accusations d’agression sexuelle


Apparue en public à Shanghai, la joueuse de tennis chinoise s’est exprimée devant une caméra à propos des accusations d’agression sexuelle

Nouveau rebondissement dans l’affaire Shuai Peng. Dans des images captées par un média singapourien, la joueuse de tennis chinoise a assuré qu’elle n’avait jamais accusé quiconque d’agression sexuelle, et que ses publications sur les réseaux sociaux auraient été «mal comprises». «D’abord, j’ai besoin d’insister sur un point très important, je n’ai jamais dit ou écrit que quelqu’un m’avait agressée sexuellement», a assuré Shuai Peng, qui s’est exprimée pour la première fois face caméra depuis plusieurs semaines, en marge d’un évènement pour promouvoir une étape de coupe du monde de ski nordique à Shanghai.

L’ex-championne de double avait disparu des radars depuis les supposées accusations en direction de Zhang Gaoli, ancien bras droit de Xi Jinping. Apparue sur une vidéo, relayée par un média d’Etat, au côté de l’ex-légende du basket Yao Ming et vêtue d’une veste noire arborant un drapeau de la Chine, Shuai Peng a en outre précisé que ses publications sur Weibo, le Twitter chinois, ont suscité «beaucoup d’incompréhensions» et que celles-ci relevaient de sa «vie privée», comme elle l’a confié à la journaliste singapourienne Lianhe Zeobao.

Ces révélations avaient conduit la WTA, qui régit le circuit professionnel féminin, à suspendre les tournois organisés en Chine, ce à quoi Pékin avait répondu que le pays s’opposait à «la politisation du sport».



Source link