[Réservé aux abonnés] Victor Brauner, un magicien dans les méandres de l’inconscient



De son esprit débridé, profond et tortueux, Victor Brauner (1903–1966) a fait surgir des êtres hybrides, androgynes, bicéphales, des chimères envoûtantes, des automates humanoïdes, des femmes étranges à gros yeux, des oiseaux-poissons, des chats chamaniques, des serpents mythiques. Empruntant tous les chemins de la création, ne s’interdisant rien, surfant sur les avant-gardes sans jamais renier sa quête d’absolu, Brauner a laissé derrière lui une œuvre unique, protéiforme, complexe et inclassable. D’abord fasciné par Giorgio De Chirico, puis membre du groupe…



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 76 = 80