que pourrait annoncer le gouvernement après le conseil de défense demain ?


Le Conseil de défense sanitaire doit se tenir ce vendredi 17 décembre après-midi.

Alors que le gouvernement se réunit ce vendredi 17 décembre lors d’un nouveau conseil de défense sanitaire, celui-ci pourrait annoncer de nouvelles mesures à la veille des fêtes de Noël. En effet, l’exécutif anticipe un nombre de patients en réanimation qui dépasserait 3000 voire 4000 personnes autour des fêtes. Le Figaro fait le point sur les nouvelles mesures qui pourraient être annoncées demain.

Une accélération de la campagne vaccinale

Actuellement, 77,6% des Français ont reçu au moins une dose de vaccin et 76% ont un parcours vaccinal complet. La troisième dose est devenue obligatoire pour pouvoir conserver un passe sanitaire valable, depuis le 15 décembre pour les plus de 65 ans et à partir du 15 janvier pour la population de plus de 18 ans. D’après les chiffres de Covid Tracker, 14.067.239 personnes ont reçu leur troisième dose.

Ce que le gouvernement pourrait annoncer : Il se pourrait que le délai pour bénéficier de sa dose de rappel soit raccourci. En effet, si celui-ci est pour le moment fixé à cinq mois après la deuxième injection, raccourcir cet espacement pourrait augmenter considérablement le nombre de Français protégés au Covid-19 avant les fêtes. D’autant que le ministre de la Santé avait affirmé devant l’assemblée que le cap des 20 millions de troisièmes injections serait atteint à Noël. Il reste toutefois six millions de doses à administrer en une semaine pour arriver à ce chiffre.

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants, qui s’est ouverte mercredi à ceux présentant un risque de faire une forme grave de la maladie, pourrait s’étendre à tous les autres dans les jours et les semaines qui viennent, en fonction de l’avis qui sera rendu par la Haute Autorité de santé.

Ce que pourrait annoncer le gouvernement : la vaccination des enfants de 5 à11 ans pourrait être annoncée quand la Haute Autorité de Santé aura rendu son avis. En effet, Adrien Taquet, interrogé par Public Sénat mercredi, a annoncé cette généralisation pour la fin du mois de décembre. La HAS «attend le retour d’un certain nombre de pays qui ont décidé, plus tôt que nous, de vacciner les enfants», fait savoir le secrétaire d’État. D’après lui, 250 centres de vaccination seront ouverts pour ces enfants.

Avancer les vacances scolaires

Ce jeudi 15 décembre, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré à FranceInfo que 3150 classes étaient actuellement fermées en France, du fait de plusieurs cas de Covid. Or, depuis lundi, le gouvernement a mis en place des nouvelles mesures qui ont augmenté, selon le ministre, «considérablement les tests pour les enfants», qui étaient testés «trois fois moins que les adultes».

Ce que pourrait annoncer le gouvernement : Plusieurs pistes ont été évoquées, comme avancer les vacances scolaires ou retarder le retour des élèves en janvier pour lutter contre la prolifération du virus. Mais le gouvernement ne semble ne pas être en faveur de ce type de mesure : «Ça reste un outil possible mais a priori ce n’est pas un outil privilégié», a déclaré Jean-Michel Blanquer sur France Info ce jeudi, avant d’ajouter: «L’école est la dernière chose à fermer dans une société».

Le renforcement des contrôles aux frontières

Sur BFM TV ce jeudi, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a confirmé un renforcement des contrôles à la frontière avec le Royaume-Uni, qui observe actuellement une croissance rapide des contaminations au variant Omicron. «On va mettre en place un contrôle aux frontières avec le Royaume-Uni encore plus drastique», a-t-il déclaré.

Ce que le gouvernement a déjà annoncé : Dès samedi, tous les voyageurs qui sont de retour du Royaume-Uni devront se munir d’un test antigénique ou PCR de moins de 24 heures. Ils devront également présenter un motif impérieux à l’entrée du territoire, et subiront un isolement obligatoire de 7 jours, qui pourra prendre fin après un test négatif au bout de 48 heures, a précisé Gabriel Attal.

La mise en place de recommandations pour les fêtes de famille

Ce que pourrait annoncer le gouvernement : Alors qu’Olivier Véran a annoncé mercredi des «mesures d’accompagnement» pour les fêtes, le gouvernement pourrait recommander aux Français de se faire tester avant un regroupement familial.

Pour les fêtes, le conseil scientifique a publié plusieurs recommandations le 7 décembre dernier :

  • Effectuer un test le jour même des retrouvailles
  • Le port d’un masque FFP2
  • L’aération régulières des pièces, au moins 10 minutes par heure

L’exécutif devrait vraisemblablement apporter plusieurs recommandations. Pour autant, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a précisé que celles-ci ne feront pas l’objet d’un «flicage».

La vaccination obligatoire

Au cours de son allocution télévisée, le président de la République Emmanuel Macron n’a pas exclu d’avoir recours à la vaccination obligatoire. Toutefois, il a tenu à rappeler que plus de neuf Français sur 10 éligibles -les plus de 18 ans- avaient un schéma vaccinal complet. Il a ajouté : «Vous savez, nous sommes quasiment à la vaccination obligatoire quand vous avez plus de 90% de ceux et celles qui doivent se faire vacciner».

En ce qui concerne la vaccination les 5 à11 ans, Emmanuel Macron a réitéré son opposition au caractère obligatoire et a appelé les parents à agir en responsabilité.

Ce que pourrait annoncer le gouvernement : Une vaccination obligatoire pour les adultes pourrait être annoncée, mais cela reste peu probable car, comme l’a dit Emmanuel Macron, 9 Français sur 10 éligibles sont vaccinés.



Source link