quatre débats télévisés organisés en novembre entre les candidats au Congrès LR


La première grande soirée doit avoir lieu le 8 novembre sur RTL, Le Figaro et LCI.

Les Républicains veulent réinvestir le terrain des idées. Après plusieurs semaines de discussions techniques sur le mode de désignation d’un candidat unique à la présidentielle de 2022, la droite va désormais s’employer à mettre son Congrès sur les rails. Au sortir d’un petit-déjeuner avec tous les prétendants mardi – Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti, Philippe Juvin et Denis Payre -, le président de LR, Christian Jacob, a donc proposé plusieurs dates de débat en comité d’organisation ce mercredi.

Ces rendez-vous doivent avoir lieu après la publication des parrainages – fixée au 4 novembre -, qui déterminera la liste définitive des impétrants, tandis que le second tour du scrutin est fixé aux 3 et 4 décembre. Le petit mois qui sépare ces deux dates s’annonce extrêmement chargé puisque, outre les déplacements, les meetings, les vacances scolaires et les jours fériés, quatre grandes soirées sont à l’étude, sous réserve qu’elles soient compatibles avec les emplois du temps respectifs de chacun. Deux événements médiatiques sont notamment susceptibles d’être reprogrammés.

Un grand rassemblement militant envisagé le 11 décembre pour afficher l’unité

La première, le 8 novembre, devrait avoir lieu sur LCI/Le Figaro/RTL. Viendraient ensuite RMC/BFMTV le 14 novembre, puis CNews/Europe 1 le 21 novembre, et enfin France 2 le 30 novembre. Entre-temps, les candidats devront également se soumettre à un grand oral devant le Conseil national des Républicains, le 20 novembre. Autant de rendez-vous pendant lesquels les candidats et la direction LR, à l’unanimité, souhaitent une confrontation de projets et d’idées plutôt qu’un affrontement de personnes.

Lire aussi article :  «Les conditions ne sont pas réunies pour relancer ce chantier», estime Macron

À la demande de Xavier Bertrand,la direction réfléchit aussi à organiser un grand rassemblement avec de nombreux militants le 11 décembre. Objectif : sceller la victoire du candidat qui aura été choisi par les adhérents LR une semaine plus tôt, et afficher une famille politique unie et en ordre de marche pour la présidentielle.



Source link