Pousse de l’herbe – Quelle est la situation dans votre région ?


Dans sa dernière note agro-climatique et prairies, l’Idele indique que les prairies ont du mal à repartir après les premières coupes. La canicule et l’absence d’eau enregistrées en ce début juillet risquent d’assécher encore un peu plus les sols.

Le mois de juin 2022 se classe parmi les mois de juin les plus chauds avec une moyenne nationale de 21,2°C. Si les deux premières décades ont été marquées par la chaleur et l’absence de précipitations, la dernière s’est démarquée par de nombreux orages. Le cumul de précipitations au niveau national est ainsi supérieur de 30 % à la référence nationale en juin. Mais de fortes disparités régionales sont à noter : le déficit pluviométrique est de 30 % en Paca et 25 % à l’est de l’Occitanie. 

Les pluies intenses tombées pendant les orages sont peu efficaces pour la végétation. Aussi, globalement, les prairies ont du mal à repartir après les premières coupes, note l’Idele.  



Source link