pourquoi Pékin fait monter la pression


ENTRETIEN – Pékin a envoyé 39 avions militaires survoler samedi la zone d’identification de défense aérienne de Taïwan, forçant Taipei à faire décoller à son tour ses appareils. Le chercheur Antoine Bondaz nous éclaire sur la stratégie d’usure de Xi Jinping.

La tension est encore montée d’un cran entre Pékin et Taipei dans le détroit de Formose après une journée déjà difficile vendredi. Samedi, la Force aérienne chinoise a envoyé 39 avions dans la Zone d’identification de défense aérienne de Taïwan (ADIZ), un record, forçant l’île-État à faire décoller ses propres aéronefs pour leur intimer l’ordre de partir. Parmi les appareils chinois : un bombardier H-6 à capacité nucléaire. Vendredi déjà, 38 incursions avaient été enregistrées battant le record de 28 incursions en une journée de juin dernier. Depuis l’accession au pouvoir de Xi Jinping en 2012, ces incursions n’ont cessé de monter en intensité, cependant l’ampleur de l’opération de vendredi a conduit Taïwan à protester avec virulence : «La Chine a été belliqueuse et a porté atteinte à la paix régionale tout en se livrant à de nombreux actes d’intimidation», a ainsi déclaré le premier ministre Su Tseng-chang. Pourquoi Pékin montre-t-il ainsi les muscles ? Quels sont ses objectifs

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


14 + = 20