pourquoi l’Europe de l’Est et du Nord est davantage touchée par le regain épidémique


DÉCRYPTAGE – La situation est jugée «très inquiétante» dans une dizaine de pays. Ceux de l’Ouest et du Sud, dont la France, sont en revanche davantage préservés pour le moment. Plusieurs facteurs entrent en jeu.

L’épidémie de Covid-19 continue de se renforcer dans l’Union européenne, et est même considérée comme «très inquiétante» dans dix de ses États membres, selon l’agence européenne chargée des maladies. «La situation épidémiologique dans l’UE est actuellement caractérisée par une hausse rapide et importante des cas et un taux de mortalité faible mais en lente hausse», résume le Centre européen de contrôle des maladies (ECDC) dans sa dernière évaluation des risques, vendredi 12 novembre. «Les cas, les hospitalisations et le nombre de morts devraient tous augmenter au cours des deux prochaines semaines», prévient encore l’agence basée à Stockholm.

Parmi les 27, la Belgique, la Pologne, les Pays-Bas, la Bulgarie, la Croatie, la République tchèque, l’Estonie, la Grèce, la Hongrie et la Slovénie sont dans la catégorie de préoccupation la plus élevée – «très inquiétante». D’autres pays sont classés dans la catégorie «inquiétante» : l’Allemagne, l’Autriche, le Danemark, la Finlande, l’Irlande,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir.

Repousser les limites de la science, c’est aussi ça la liberté.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link