Pour Glen Schofield (The Callisto Protocol), les périodes de crunch, ça fait partie du jeu



Boss de Striking Distance Studios, créateur de la franchise Dead Space et surtout en charge du futur The Callisto Protocol, Glen Schofield va probablement faire face à une petite polémique à l’ère où de nombreux studios vont dans le sens d’un cadre de travail des plus appréciables.

L’homme a tout d’abord expliqué sur Twitter qu’il ne parlait de son jeu que lors d’évènements, déjà pour une meilleure mise en avant, mais aussi parce que l’équipe n’a visiblement pas le temps d’en montrer davantage entre temps :

« Nous travaillons 6 à 7 jours sur 7, personne ne nous y oblige. Épuisement, fatigue, Covid, mais on travaille. […] 12-15 heures par jour. C’est le jeu. Un dur travail. Déjeuner et dîner au travail. Tu le fais parce que tu aimes ça. »

Pas sûr que ce point de vue, même de la part d’employés volontaires, soient encore bien perçus aujourd’hui, et certains qui attendent le jeu n’ont pas tardé à lui répondre qu’il n’y aurait pas mort d’homme à patienter jusqu’en 2023 si cela peut éviter un crunch de plusieurs semaines ou mois.

Glen Schofield qui a déclaré en passant, plus tôt cette semaine, ne pas vouloir que son jeu soit dans le Game Pass, estimant que l’économie des services à abonnement n’était pas compatible avec un AAA purement solo à moitié indépendant. Difficile de le contredire : à moins d’un partenariat spécial avec Xbox, être payé au temps du jeu sur un titre solo de disons une dizaine d’heures, sans micro-transactions, ce ne sera peut-être pas très rentable. En tout cas en période de lancement (cf. Marvel’s Guardians of the Galaxy).



Source link