Parler en langue des signes à son bébé est-il vraiment utile ?


ENQUÊTE – En vogue chez les nouveaux parents, la langue des signes permet d’entrer plus rapidement en communication avec son nourrisson. Mais est-ce un réel avantage dans l’apprentissage de la parole ?

«Non, non, non, Jaden, tu ne tapes pas mais tu peux faire des caresses.» Du haut de ses 60 centimètres, le petit garçon s’exécute et avec ses deux mains potelées montre une caresse. «C’est ça, caresse», reproduit l’éducatrice de la crèche Les petits princes à Antony (Hauts-de-Seine). «Tu veux jouer ? Ou lire un livre ?» Ses mains enchaînent des mouvements qui peuvent passer inaperçus mais ne le sont pas pour Jaden. Le garçonnet âgé d’environ 16 mois comprend la proposition et va chercher un ouvrage. En quelques minutes, il plonge dans l’histoire d’un singe à la recherche de bananes et autres fruits. Une fois encore, les petits poings reproduisent, avec innocence et imprécision, les gestes de l’adulte. «Si je fais le signe gâteau, ils vont tous venir et m’en demander un, pensant que c’est l’heure du goûter.»

« Si je fais le signe gâteau, ils vont tous venir et m’en demander un, pensant que c’est l’heure du goûter. »

Éducatrice dans la crèche Les petits princes à Antony (Hauts-de-Seine)

Comme à Antony, plus d’une centaine de crèches proposent ce mode d’apprentissage, rythmé par des gestes tirés de la langue des signes. «On leur apprend uniquement quelques mots

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


2 + 2 =