Ouverture de la vaccination à tous les adultes dès le 31 mai


À la demande du président de la République, la vaccination contre la Covid-19 sera ouverte en France à tous les adultes dès le lundi 31 mai, soit 15 jours avant la date prévue. 32 millions de doses de vaccins sont par ailleurs attendues en juin.

Alors que 20 millions de primo-injections ont été réalisées à la mi-mai, le Gouvernement intensifie encore sa campagne vaccinale pour atteindre l’objectif de 30 millions à la mi-juin et salue la mobilisation exceptionnelle des centres de vaccinations et des professionnels de santé libéraux (médecins, pharmaciens, infirmiers…).

Professionnels les plus exposés

Cette ouverture sans critère d’âge sera anticipée pour les professionnels considérés comme plus exposés au virus du fait de leur activité. Dès le 21 mai 2021, plus de 7 millions de professionnels pourront réserver un créneau de vaccination sur santé.fr ou les sites de prise de rendez-vous en ligne, pour des injections qui démarreront dès lundi 24 mai.

Au-delà du 31 mai, les professionnels exposés pourront également bénéficier de solutions adaptées qui leur seront dédiées dans chaque territoire.

En parallèle, une expérimentation de deux semaines est menée avec une trentaine de services de médecine du travail pour faciliter la vaccination avec le vaccin Moderna directement sur le lieu d’exercice professionnel.
 

La liste des professionnels considérés comme plus exposés au virus

 

  • les professeurs des écoles, collèges, lycées ;
  • les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM) ;
  • les agents au contact des élèves en école, collège, lycée, universités (dont agents périscolaire et agents de restauration scolaire) ;
  • les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) ;
  • les professionnels de la petite enfance (dont les assistants maternels) ;
  • les assistants familiaux ;
  • les professionnels de la protection judiciaire de la jeunesse ;
  • les professionnels de la protection de l’enfance ;
  • les professionnels de l’hébergement d’urgence ;
  • les policiers nationaux et municipaux ;
  • les gendarmes ;
  • les agents de gardiennage et de sécurité ;
  • les surveillants pénitentiaires et personnels des services d’insertion et de probation ;
  • les militaires en opération sentinelle ;
  • les douaniers de la branche surveillance ;
  • les conducteurs de bus ;
  • les personnels de bord de ferry et de navette fluviale ;
  • les conducteurs, facteurs et livreurs sur courte distance ;
  • les conducteurs routiers ;
  • les chauffeurs de taxi et de VTC ;
  • les contrôleurs des transports publics ;
  • les agents de nettoyage et d’entretien ;
  • les agents de ramassage de déchets, éboueurs, agents de centre de tri des déchets, salariés de centre de traitement et les égoutiers ;
  • les opérateurs sur les stations de traitement d’eau potable et d’eaux usées et les agents d’entretien des réseaux d’eau potable et d’assainissement ;
  • les salariés et chefs d’entreprise des commerces d’alimentation : caissières, employés de libre-service, vendeurs de produits alimentaires dont bouchers, charcutiers, traiteurs, boulangers, pâtissiers ;
  • les buralistes ;
  • les salariés et chefs d’entreprise du secteur des hôtels, cafés et restaurants ;
  • les personnels de la restauration collective ;
  • les professionnels des services funéraires et mortuaires ;
  • les ouvriers non qualifiés de l’industrie agroalimentaire (dont mareyeurs) ;
  • les personnels des abattoirs et des entreprises de transformation des viandes ;
  • les inspecteurs de santé publique vétérinaire ;
  • les agents de contrôle de l’inspection du travail Les salariés de l’évènementiel ;
  • les salariés et professeurs des salles de sports ;
  • les gens de mer et personnels des compagnies maritimes et aériennes voyageant vers des pays à risque.

« Aller vers »

Enfin, le Gouvernement, en lien étroit avec l’Assurance maladie, les médecins traitants, les associations et les élus, entend poursuivre le renforcement de ses dispositifs d’« Aller vers », afin de réussir à vacciner toutes les personnes les plus à risque de développer des formes graves de la maladie.
 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


66 + = 71