On a visité le musée consacré aux contes d’Andersen, près de Copenhague


La rumeur court toujours dans les rues d’Odense, ville natale d’Hans Christian Andersen (1805–1875), selon laquelle une voyante aurait prédit au conteur sa célébrité. « Un jour, la ville s’illuminera en son nom », aurait-elle lu dans les étoiles lorsqu’il n’était qu’un enfant. Étrange coïncidence : en décembre 1867, l’écrivain, déjà reconnu pour ses contes, retournait à Odense en tant que citoyen d’honneur. Là, une foule d’habitants s’était rassemblée, lanterne à la main, illuminant les ruelles de sa jeunesse !

Thora Hallager, Portrait de l’écrivain danois Hans Christian Andersen

Thora Hallager, Portrait de l’écrivain danois Hans Christian Andersen, 1869

i

De quoi entretenir le mythe du plus célèbre auteur danois, qui a su créer un style simple, populaire, faisant surgir dans ses contes pour enfants des mondes fantastiques tout en décrivant parfois une réalité plus sombre, de La Petite sirène au Vilain petit canard. Dans cette ville idyllique aux petites bâtisses à colombages du XVIIe siècle, il est possible de visiter la modeste chambre dans laquelle a grandi Andersen avec sa famille, de même que la maison dans laquelle il est né, qui abritait avant 2008 un musée à son nom.

et accédez à Beaux Arts Magazine
et à tous les contenus web
en illimité à partir de 5,75€ / mois



Source link