Notre jardin secret.: Réveil du jardin


Ces dernières semaines, la météo a été folle. Une douceur inédite pour ce mois de février, un hiver plus que clément, tout cela a conduit le jardin  à se réveiller prématurément.

Le nettoyage du jardin a bien progressé et même si tout n’est pas terminé, je n’ai jamais été aussi en avance.

Evidemment, je crains le pire puisque ma région connait tous les ans de fortes gelées au printemps.

Mais comme je me l’étais promis en début d’année, profitons du moment présent.

La saison 2020 est ouverte alors partons à la découverte du jardin.

Côté terrasse, crocus, perce neige et narcisses ont fait leur apparition. Le rosier Astronomia est tout en feuilles!

L’euphorbe charachias a déjà sorti ses jolies pousses et le cornus winter beauty anime la haie

La pelouse a déjà changé de couleur

L’automne dernier j’ai installé des iris reticulatata et je m’en félicite

Les narcisses commencent leur floraison

Les crocus sont présents depuis des semaines

Le massif Léontine est encore bien nu mais quand on s’approche, on se rend compte que c’est juste une impression.

Il y a quelques années, j’ai installé deux ou trois hellebores orientalis, qui se sont hybridés et ont formés au fils des ans des semis. Devant un hellebore double se trouve désormais 3 ou 4 pieds d’hellebores à coeur d’anémone. C’est juste incroyable de ce que la nature parvient à faire.

On trouve désormais un vrai tapis d’hellebores, où je viens prélevé chaque année des bébés pour en disséminer au jardin.

Près de la rivière, ça parait calme. La platebande est toujours longue à se réveiller. Elle est encore bien gorgée d’eau depuis l’inondation de décembre.

Il y a une dizaine de jours, on a eu le droit à une visite très très speciale. En face du jardin, un daim échappé du par situé à la sortie du village.  Quel bonheur! Il semble d’ailleurs se plaire dans le coin puisqu’il a quasi élu domicile sur le secteur.

Revenons côté jardin et côté massif Ballerina.

Lui aussi possède un tapis d’hellebores, composé essentiellement de bébés que j’y ai installé il y a 3 ans environ.

Crocus, perce neige et hellebores forment une association dynamique à la sortie de l’hiver

L’ allée des roses s’est fait une petite beauté, la taille des laines a été effectuée la semaine dernière.

Quand je suis sur mon échelle tout un après midi, je me maudis d’avoir eu cette idée d’installer des lianes. C’est sportif,je vous ne le cache pas! 

Dans l’allée des roses, il y a comme une ambiance de sous bois: graminées, epimedieums, hellebores, perce neige..

Je me suis rendu compte ce week end que l’epimedium sulfureum était en fleurs. Vite,vite, il me faut tailler le feuillage des epimediums!

Sur le noisetier, on peut voir une nouvelle petite déco.

 A l’avant de la maison, les grimpants sont encore à tailler.

Près de l’appentis, on trouve un massif composé d’hellebores: hellebore tutu, hellebore blue mettalic lady et beaucoup de semis spontanés..

Hellebore tutu

Un semis de l’hellebore tutu, plus clair

On peut voir à son pied tous les bébés

Je finirai cet 1er article relatif à la saison 2020 par une 1ère commande et des 1ers achats pour le jardin. Quand j’ai su que Thierry Delabroye faisait quelques colis cette année, j’ai immédiatement tenté ma chance. Depuis 3 ans, je ne suis pas allée à Saint Jean de Beauregard et n’ai donc pas accès au merveilleux stand des Delabroye.

Je suis tellement admirative de leur travail!

Je rêvais d’hellebores doubles aux teintes douces, qui changent de ce que j’ai au jardin. J’ai donc expliqué à Thierry ce que je voulais et il m’a sélectionné 3 hellebores.

Trois tonalités différentes: 1 abricot, 1 jaune et 1 blanc.

Le colis a été réceptionné en un temps record et les hellebores dans un état impeccable.  

Je n’ai qu’une hâte: les installer au jardin!En espérant qu’ils me feront des petits.
En attendant, Berlioz vous dit à bientôt!



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


1 + 8 =