Notre jardin secret.: L’heure de la rentrée!


Les vacances sont terminées, l’heure de la rentrée a sonné pour moi!

Je suis coupable de ne pas vous avoir donner de nouvelles mais j’avais besoin d’un vrai break, de me déconnecter un peu. Je suis partie deux semaines dans le var, où j’ai passé des vacances fabuleuses.

Au retour,  j’ai pu profiter encore deux semaines à la maison, mais sans vraiment m’intéresser au jardin.

L’été étant brûlant, le jardin a trinqué, je ne vous le cache pas. J’ai nettoyé un peu puis je l’ai laissé de côté.  J’ai beaucoup lu, 8 livres en tout! Et j’ai pu le faire parce que j’avais l’esprit libre.

Les derniers jours ont été plus frais et même s’il n’a pas vraiment plu (on a des averses de 2mm, voire 4 mm comme ce week end), le jardin récupère un peu.

Je vous emmène y faire un tour.

Quelques remontées de rosiers: Harlow carr, Sidonie..

L’herbe est verte par endroit mais ellle ressemble à un paillasson dans beaucoup d’autres

Grand Duc Jean fleurit

Gertrude Gekyll remonte elle aussi

Dans le massif près de la rivière (elle ne coule plus depuis juillet!), ça ne va pas trop mal: persicaires et phloxs sont en forme!

Les allées rétrecissent

Les 1ères fleurs de dahlia de l’année: ils ont tous grillé cet été et n’ont rien donné pour le moment. Ils se remettent peu à peu.

L’allée des roses est colorée grâce aux phloxs, protégés par l’ombre des rosiers lianes, que je n’ai pas encore taillés. Quand je vous dis que j’ai eu la flemme!

Les pennisetums peinent à émettre leurs épis cette année

Les sauges ont été arrosées pendant mon absence par une amie, elles n’auraient jamais résisté sinon.

Je ne cache pas ma fièreté devant mes jardinières: les 1ères que je réussi de ma vie! Je reproduirai les mêmes l’an prochain, elles ont résisté formidablement aux chaleurs

Je vous quitte avec cette dernière photo, qui vous montre de la terre nue.Comment est ce possible? Un nouveau massif? 

Et bien non, pas du tout: vous allez avoir du mal à le croire mais on a pris la décision d’ arracher tous les végétaux qui se trouvaient sur la partie gauche du 2ème palier. Pourquoi?

Pour deux raisons. Depuis le début de la création des paliers, j’avais toujours trouvé que la végétation était trop dense, que ça manquait d’air. L’entretien de ce palier était quasi impossible, les murets plus accessibles. Bref, je m’arrachais les jambes, les bras à chaque passage.

Et deuxièmement, depuis quelques années, Olivier me disait qu’on avait eu tort de planter ce 2ème palier et qu’il imaginait bien un autre projet, avec de l’eau si vous voyez ce que je veux dire.

J’ai cogité  des jours, des semaines, des mois pour finir par admettre qu’il fallait me résoudre à arracher pour commencer la moitié. Sans regret (je m’en étonne encore), j’ai donc arraché les rosiers Verdi, President de Seze, Raubritter, Maman Turbat et Marie Brissonet et quelques vivaces. 

Le projet, qui est un bassin,vous l’aurez deviné, demande encore un peu de réflexion alors en attendant, on a semé du gazon.

J’ai besoin de me familiariser avec ce vide et éventuellement, que je réfléchisse à la mise à nue de la totalité de ce 2ème palier. Il reste l’autre partie encore qui me chiffonne.

En toute sincérité, je suis satisfaite d’avoir pris cette décision. Arracher des rosiers, ça n’est pas facile et il y a quelques années, ça m’aurait été impossible!

Mais un jardin est fait pour évoluer. J’ai redonné de l’air dans cette partie du jardin et je trouve que les autres paliers sont mieux mis en valeur désormais.

J’ai besoin de laisser passer du temps: l’automne, l’hiver peut être, avant d’envisager autre chose. 

Au printemps, je saurai s’il faut aller au bout de notre projet ou si finalement, les choses sont bien en l’état.

– Est ce que je fais un bassin dans cette partie du palier?

ou

– Est ce que je laisse cette partie en gazon et je fais le bassin dans la partie droite du pallier (et je dois donc par conséquent y faire aussi le vide) ? 

Je suis indécise et je n’ai pas envie de penser à ça pour le moment.

Le printemps me donnera des ailes et me dira ce qu’il faut que je fasse.

Vos commentaires aussi m’aideront dans ma reflexion, je n’en doute pas!

A très vite!



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


33 + = 41