Non, Bitcoin ne va pas faire bouillir les océans





« Suite à l’achat de Bitcoin par Tesla pour 1.5 milliard de dollars de trésorerie, plusieurs médias ont rebondi sur l’apparente hypocrisie de Musk cautionnant ainsi cette cryptomonnaie malgré sa supposée empreinte carbone énorme. Bloomberg a même publié un article qualifiant Bitcoin d’industrie “incroyablement sale”, en faisant l’amalgame naïf entre consommation d’énergie et pollution.

Et c’est là où on découvre une incompréhension fondamentale de Bitcoin, et de l’électricité en général. Des amalgames hasardeux prennent racines dans la conversation et font reculer celle-ci. Cette désinformation est une forme d’arnaque à la peur, qui paralyse la compréhension et radicalise les opinions.

Alors, si vous le voulez bien, analysons un peu plus en détail pourquoi Bitcoin n’est pas le monstre que certains aimeraient attaquer sans comprendre.

En particulier à travers les trois erreurs qu’on rencontre le plus souvent. »

Article d’Yves Bennaïm à lire sur blogs.letemps.ch







Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


58 + = 64