Netflix, Amazon, Disney+… 15 séries culte qu’on aimerait voir arriver sur les plateformes – News Séries à la TV


Malgré l’arrivée récente de “Desperate Housewives”, “Smallville”, ou encore “Les Frères Scott” sur Amazon Prime, de nombreuses séries culte restent absentes des plateformes de streaming. En voici 15 qu’on meurt d’envie de pouvoir “binger” à nouveau.

CBS Television Distribution

Charmed (1998-2006)

Multirediffusée sur les chaînes du groupe M6 depuis son lancement en 1998 aux États-Unis, et l’année suivante en France, Charmed fait partie de ces séries qui ont bercé toute une génération ayant grandi devant La Trilogie du samedi. L’arrivée sur Netflix ou Amazon Prime des aventures des sorcières Halliwell, unies par le Pouvoir des Trois et incarnées par Alyssa Milano, Holly Marie Combs, Shannen Doherty, et Rose McGowan, ne manquerait pas de susciter à coup sûr l’excitation chez les fans et pourrait même permettre aux plus jeunes de découvrir cette série fantastique attachante dans de bonnes conditions (haute définition, version multilingue). Avant l’arrivée du reboot, diffusé depuis deux saisons outre-Atlantique, et qui n’a pour le moment toujours pas trouvé preneur de côté des chaînes ou des plateformes de streaming françaises.

 

Alias (2001-2006)

Malgré l’arrivée récente de nombreuses séries ABC Studios (anciennement Touchstone Television) au sein du catalogue d’Amazon Prime, de Lost à Desperate Housewives en passant par Brothers & Sisters et Quantico, Alias, la série d’espionnage de J.J. Abrams portée par Jennifer Garner et Michael Vartan reste introuvable en France en dehors des éditions DVD sorties au cours des années 2000, dans la foulée de la diffusion. Des questions de droits (audio ou autres) empêchent peut-être son arrivée sur les plateformes, mais une chose est sûre : on adorerait pouvoir se replonger dans les aventures de Sydney Bristow et dans la mythologie de Rambaldi, et on est certainement pas les seuls.

 

Beverly Hills (1990-2000)

Si Melrose Place est disponible en intégralité sur MyTF1, ce n’est malheureusement pas le cas de Beverly Hills qui n’a pas (encore) eu les honneurs de la SVOD (payante ou gratuite) en France. Et pourtant, au royaume des séries culte, il n’y a pas beaucoup plus iconique que les histoires de coeur de Brandon, Kelly, Dylan, Donna, Brenda, et les autres qui ont rythmé les samedis de tant d’adolescents durant les années 90 et ont ouvert la voie à de nombreuses séries ados, dont Newport Beach et Gossip Girl évidemment. Et avec 294 épisodes répartis sur 10 saisons (rien que ça), Beverly Hills, créée par Darren Star (Sex & the City), nous assurerait de longs mois de binge-watching savoureux.

 

Malcolm (2000-2006)

Probablement tout autant multirediffusée que Charmed à la télévision, Malcolm reste l’une des comédies les plus populaires de ces vingt dernières années auprès du public français. Le genre de séries dont on ne se lasse pas. Son arrivée sur l’une des plateformes de streaming en rendrait donc certainement plus d’un ravis, et tout espoir n’est pas perdu puisque la série avait été annoncée au catalogue américain de Disney+ en novembre dernier, avant d’en être finalement absente pour des raisons inconnues. Mais Malcolm étant co-produite et distribuée à l’origine par Fox (rachetée par Disney), il est fort probable que le petit génie incarné par Frankie Muniz et sa famille vraiment pas comme les autres débarquent un jour ou l’autre sur la plateforme.

 

Oz (1997-2003)

OCS a beau proposer en France la quasi intégralité du catalogue de la chaîne américaine HBO, la série carcérale Oz, créée par Tom Fontana et diffusée outre-Atlantique entre 1997 et 2003, est malheureusement absente de l’offre de la chaîne et de son service de SVOD. Sur Twitter, OCS expliquait récemment que cette exception était due au fait que “la série est co-détenue par plusieurs ayant-droits” (produite entre autres par The Levinson/Fontana Company et Viacom Productions, elle est distribuée à l’international par CBS Studios International et non par HBO). Mais la puissance et l’âpreté de ce bijou de télévision qui nous plonge au sein d’une prison de haute sécurité et doit beaucoup au talent de ses interprètes (Ernie Hudson, Harold Perrineau, Christopher Meloni, ou encore Lee Tergesen) en font une série à côté de laquelle il ne faut pas passer et qui mérite d’être découverte par le plus grand nombre, aujourd’hui encore.

Lire aussi article :  14 films et séries sur les échecs : Le Jeu de la dame, Face à Face, Le Prodige... - Actus Ciné

Will & Grace (1998-2006, 2017-2020)

Diffusée de manière très chaotique par TF1 au début des années 2000, avant d’être reprise par Jimmy puis Canal+, Will & Grace semble avoir été injustement boudée par la France et n’a jamais vraiment accédé chez nous à la popularité qu’elle aurait dû avoir, tant elle s’impose comme l’une des sitcoms les plus drôles, audacieuses, et avant-gardistes (pour ses héros gays à une époque où la communauté LGBTQ n’était quasi pas représentée sur le petit écran) de la télévision américaine de ces vingt dernières années. Culte aux États-Unis, où elle a fait partie des 15 séries les plus regardées, elle a même récemment eu droit à son revival et est donc revenue sur NBC le temps de trois nouvelles saisons toujours portées par Eric McCormack, Debra Messing, Megan Mullally, et Sean Hayes. Cette “suite”, qui a pris fin il y a quelques semaines, n’est pourtant toujours pas arrivée jusqu’à chez nous et on espère donc que Netflix ou Amazon auront envie de lui donner un jour sa chance. Permettant ainsi aux huit premières saisons d’être mises en ligne par la même occasion.

 

Hartey, coeurs à vif (1994-1999)

Quel adolescent ou pré-ado ayant grandi durant les années 90 n’a pas vibré devant Hartley, coeurs à vif, diffusée l’après-midi sur France 2 dès 1995 ? Cette série australienne, constituée de 210 épisodes, a marqué un vrai tournant dans le genre des séries ados avec son lycée et ses héros bien plus proches de la réalité que pouvaient l’être ceux de Beverly Hills ou d’Hélène et les garçons. Ses thématiques fortes, comme le deuil ou l’alcoolisme, et sa galerie de personnages représentatifs d’une belle diversité pour l’époque (car Nick, Costa, Rose et leurs camarades étaient pour certains d’origine grecque, libanaise, ou encore salvadorienne) en ont fait une série importante, vite devenue culte. On adorerait pouvoir la redécouvrir en VO, et vibrer à nouveau au rythme de la relation amoureuse entre Anita et Drazic, mais des questions de droits musicaux ayant empêché sa sortie en DVD en Australie au-delà de la saison 1, on croit malheureusement assez peu à son arrivée prochaine sur une plateforme. Et c’est bien dommage.

 

Sauvés par le gong (1989-1993)

Comme La Fête à la maison avant elle, Sauvés par le gong aura bientôt droit à son revival sous forme de suite directe sur la plateforme américaine Peacock, qui sera lancée cet été outre-Atlantique. L’arrivée de Peacock en France n’étant pas à l’ordre du jour, on désespère un peu de voir Zack, Slater, Screech, Lisa, Kelly et Jessie revenir sur nos écrans et on espère fortement que le regain d’intérêt provoqué par cette nouvelle version de la série culte donnera des idées à Netflix ou à Amazon. Histoire de nous permettre de nous replonger dans les aventures des lycéens de Bayside datant des années 90 et de découvrir en même temps la nouvelle série, qui verra une partie des comédiens d’origine reprendre leurs rôles, dont Elizabeth Berkley, Mario Lopez, Mark-Paul Gosselaar, et Tiffani Thiessen.

Lire aussi article :  Le Covid-19 a fait plus de 1,5 million de morts en Amérique latine

 

Le Caméléon (1996-2000)

Peut-être moins culte que Buffy, Charmed, ou Smallville, Le Caméléon n’en reste pas moins une série marquante de La Trilogie du samedi de M6, qui a fait les beaux jours de la chaîne à la fin des années 90. Constitué de quatre saisons et de deux téléfilms de conclusion, ce thriller sur fond de conspiration et d’expériences secrètes est parfait pour un binge-watch et son arrivée sur Netflix, Amazon, ou MyCANAL permettrait à n’en pas douter aux plus nostalgiques d’entre nous de faire un petit retour en arrière bienvenu tout en touchant un nouveau public friand de séries énigmatiques.

 

Happy Endings (2011-2013)

Bien trop méconnue en France, Happy Endings, qui suit le quotidien d’une bande de six amis, est bien plus que la pale copie de Friends qu’elle pouvait sembler être sur le papier. Malheureusement annulée trop tôt, après seulement trois saisons, cette comédie notamment portée par Elisha Cuthbert (24 heures chrono) et Damon Wayans Jr. (New Girl) est une vraie petite pépite feel-good qui donne la pêche grâce à un univers et une galerie de personnages à part qui accumulent les gags cocasses et les situations à mourir de rire. Un temps disponible sur Canalplay, Happy Endings a disparu des radars et n’a même pas eu droit à une sortie DVD chez nous. On espère donc qu’une plateforme offrira prochainement une seconde chance à cette série distribuée à l’international par Disney.

 

Felicity (1998-2002)

Jamais sortie en DVD chez nous et maltraitée par TF1 lors de sa première diffusion française (avant de trouver une seconde vie sur TF6), Felicity, première création de J.J. Abrams avant Alias, Lost, ou Fringe, mérite vraiment le détour. Et de sortir de l’anonymat dans lequel elle a été plongée en France. Car cette sorte de pendant plus mature de Dawson, lancé la même année sur la chaîne américaine The WB, est un concentré d’émotion qui dresse avec justesse de jolis portraits de jeunes adultes. Avec à la clé une belle brochette de comédiens dont sa star, Keri Russell, déjà géniale bien avant The Americans, mais aussi Scott Speedman et Scott Foley. Appartenant au catalogue Disney (Buena Vista), elle pourrait arriver un jour sur Disney+, voire même sur Amazon du fait du deal ABC Studios, mais rien ne semble prévu à l’heure actuelle dans nos contrées.

 

Parks and Recreation (2009-2015)

Alors que sa “cousine éloignée” The Office, que l’on doit aux même créateurs, est disponible sur Amazon Prime, Parks and Recreation est malheureusement encore absente des plateformes de streaming françaises, malgré une possibilité d’achat des saisons sur iTunes et Canal VOD. Un crime de lèse-majesté auquel il serait bon de remédier tant cette comédie, qui suit le quotidien des employés du département des parcs et loisirs de la ville de Pawnee, dans l’Indiana, est probablement ce que la télévision américaine a proposé de plus hilarant ces dernières années. Leslie Knope (Amy Poehler) et Ron Swanson (Nick Offerman) nous manquent terriblement, et c’est bien le signe qu’un nouveau visionnage de la série s’impose au plus vite.

Lire aussi article :  premier meeting de campagne pour Éric Zemmour, sous forte tension

 

À la Maison-Blanche (1999-2006)

Disponible à l’achat en VOD sur iTunes, À la Maison-Blanche, la série culte d’Aaron Sorkin (The Newsroom, The Social Network), est en revanche encore absente de toutes les plateformes de streaming hexagonales. Emmenée par un casting cinq étoiles (Martin Sheen, Rob Lowe, Allison Janney, Moira Kelly, Bradley Whitford) et jouissant d’une écriture remarquable, elle reste ce que la télévision a proposé de mieux en termes de fictions politiques et on ose croire que l’arrivée récente sur Prime Vidéo de nombreuses séries distribuées par Warner Bros. Television, dont Smallville, Newport Beach, Vampire Diaries, et Nip/Tuck, signifie qu’on aura la chance de la retrouver prochainement sur Amazon.

 

Les Craquantes (1985-1992)

Pourtant diffusée sur Antenne 2, France 3, ou encore plus tard sur Téva, Les Craquantes (The Golden Girls en VO) reste malheureusement méconnue du grand public français. Culte aux États-Unis, où elle a fait partie des programmes les plus regardés et a remporté de nombreux prix, cette comédie portée par Beatrice Arthur, Betty White, Rue McClanahan, et Estelle Getty s’intéressait au quotidien de quatre femmes, veuves ou divorcées, vivant dans la même maison de Miami et ayant toutes plus de la cinquantaine. Avant-gardiste, audacieuse, et souvent féroce, elle a traité de nombreux sujets de société parfois tabou, mis en avant le sexe chez les seniors, et accumulé les vacheries que se lançaient à la figure ces quatre amies qui finissaient toujours par se réconcilier. Et à défaut d’une sortie en DVD, on adorerait la voir débarquer sur une des plateformes de streaming afin qu’elle puisse être découverte par le plus grand nombre. Car elle est parfaite pour toutes les générations.

The Fosters (2013-2018)

Forcément moins culte que les autres, car plus récente, The Fosters n’en demeure pas moins l’un des mystères de ces dernières années. Diffusée le temps de cinq saisons sur ABC Family puis Freeform, cette série familiale centrée sur un couple de femmes, mères de trois enfants, qui deviennent famille d’accueille pour une ado rebelle et son petit frère, n’a jamais trouvé de diffuseur en France. Et ce malgré son côté teen drama, ses personnages attachants, et sa palette de thématiques extrêmement fortes qui en font pourtant une série parfaite pour un binge-watch intensif. Un spin-off, Good Trouble, encore plus woke et réussi, a même vu le jour depuis deux saisons et un petit effort de la part d’Amazon, de Netflix, ou de Disney+ pourrait enfin permettre au public français de découvrir Callie, Mariana, Brandon, Stef, Lena, et les autres.

Et vous, quelle série culte rêvez-vous de voir débarquer sur Netflix, Amazon, Disney+, MyCANAL, ou encore StarzPlay ?



Source link