Musées, centres d’art, patrimoine… Le calendrier des réouvertures en Île-de-France



Des réouvertures dès le mois de mai

C’est l’une des bonnes nouvelles du déconfinement. Même si l’Île-de-France reste classée en « zone rouge », quelques musées, fondations, centres d’art et sites patrimoniaux rouvrent dès le mois de mai. À Paris, l’Institut Giacometti, installé dans le 14e arrondissement, vous accueille à partir du 15 mai (les billets sont à prendre en ligne obligatoirement) pour découvrir l’exposition « À la recherche des œuvres disparues ». Le même jour, l’Espace Monte-Cristo installé dans le 20e arrondissement ouvre « Bêtes de Scène », un parcours concentré sur les animaux dans la sculpture contemporaine. À la fin du mois, le 25 mai, Lafayette Anticipations, dans le 4e arrondissement, devrait également être en mesure d’accueillir du public dans ses espaces, actuellement investis par l’Américaine Rachel Rose.

À quelques stations de métro du centre de la capitale, dans les Hauts-de-Seine, c’est le musée de la Carte à jouer (Issy-les-Moulineaux) qui ouvre le bal le 13 mai ; l’occasion de découvrir sa passionnante exposition consacrée à la voyance et à la cartomancie. Un peu plus loin, dans l’Essonne, à Villiers-le-Bâcle, la maison-atelier du peintre des années folles Foujita vous ouvre peut-être également ses portes à partir du 30 mai.

Pour s’aérer l’esprit après deux mois passés entre quatre murs, offrez-vous une promenade bien méritée en bordure de la forêt de Fontainebleau, à Barbizon, où est née au XIXe siècle la peinture de plein air : le musée-atelier Millet accueille depuis le 11 mai les visiteurs par groupe de 10. Dans les Yvelines, à Jouy-en-Josas, le musée de la Toile de Jouy ouvrira quant à lui à la fin du mois et nous fait d’ores et déjà la promesse de masques sanitaires en toile de Jouy vendus sur place.

Grand oublié des annonces des dernières déclarations du gouvernement, le patrimoine n’est pas en reste et certains sites prévoient également leur réouverture, à l’image du château de Breteuil et son jardin à la française (le 15 mai) situé dans la vallée de Chevreuse.

Paris

 

Seine-Saint-Denis

 

Hauts-de-Seine

 

Val d’Oise

  • Villa Daumier, chemin Bescherelle, 95760 Valmondois : réouverture le 15 mai (exposition « Terre » d’Ivana Gaiytch)

 

Seine-et-Marne

 

Essonne

 

Yvelines

 

Les grandes ouvertures de juin

Il faudra toutefois attendre juin pour les musées et sites de plus grande ampleur : dans le 16e arrondissement, le musée Marmottan Monet envisage pour le 2 juin la réouverture de sa belle exposition « Cézanne et les maîtres. Rêves d’Italie. » À la même date rouvriront également le musée Jacquemart-André et son exposition sur les aquarelles flamboyantes de William Turner, ainsi que l’Atelier des Lumières, qui présentera son show immersif « Voyage en Méditerranée » avec les œuvres projetées de Monet, Chagall, Signac ou encore Matisse. Paris Musées a prévu, « sous réserve de l’accord des autorités municipales et préfectorales », la date du 16 juin pour accueillir à nouveau le public dans les salles du Petit Palais (pour « La Force du dessin : chefs-d’œuvre de la collection Prat »), du musée Bourdelle, du musée de la Libération de Paris, du musée de la Vie romantique, de la maison de Balzac, du musée Cernuschi et enfin des Catacombes. Toutes les expositions en cours y sont prolongées ! La fin du mois de juin et ses jours ensoleillés se prêteront bien à une balade de plein air entre les œuvres des Extatiques, qui reviendra dès le 26 juin entre les tours de La Défense.

D’autres institutions, qui envisagent une réouverture début juin – parmi lesquelles le Palais de Tokyo et le musée Maillol – n’ont toutefois pas fixé de date précise. Il faudra également s’armer encore de patience afin de pouvoir arpenter les salles du Louvre, du musée d’Orsay ou encore du Centre Pompidou : les grands musées nationaux, dont la jauge de visiteurs est plus importante, resteront portes closes au moins jusqu’à la mi-juillet.

En petite couronne en revanche, dès le 3 juin, on file à Saint-Cloud pour la réouverture du musée des Avelines, dont la splendide architecture à l’antique vaut à elle seule le détour. Non loin de là, à Courbevoie, le musée Roybet Fould accueillera également les visiteurs (par groupe de 10).

Paris

  • Musée Marmottan Monet, 2 rue Louis Boilly, 75016 Paris : réouverture probable le 2 juin (exposition « Cézanne et les maîtres. Rêves d’Italie. »)
  • Petit Palais, avenue Winston Churchill, 75008 Paris : réouverture probable le 16 juin (uniquement pour l’exposition « La Force du dessin : chefs-d’œuvre de la collection Prat »)
  • Musée Jacquemart-André, 158 boulevard Haussmann, 75008 Paris : réouverture probable le 2 juin (exposition « Turner, peintures et aquarelles »)
  • Musée Bourdelle, 18 rue Antoine Bourdelle, 75015 Paris : réouverture probable le 16 juin
  • Musée de la Libération de Paris, 4 avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy, 75014 Paris : réouverture probable le 16 juin
  • Musée de la Vie romantique, 16 rue Chaptal, 75009 Paris : réouverture probable le 16 juin
  • Maison de Balzac, 47 rue Raynouard, 75016 Paris : réouverture probable le 16 juin
  • Musée Cernuschi, 7 avenue Velasquez, 75008 Paris : réouverture probable le 16 juin
  • Catacombes, 1 avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy, 75014 Paris : réouverture probable le 16 juin
  • L’Atelier des Lumières, 38 rue Saint-Maur, 75011 Paris : réouverture probable le 2 juin (exposition « Voyage en Méditerranée »)
  • Les Extatiques, à Paris La Défense et à la Seine Musicale, du 26 juin au 4 octobre 2020 : réouverture le 26 juin

 

Hauts-de-Seine

  • Musée des Avelines, 60 rue Gounod, 92210 Saint-Cloud : réouverture probable le 3 juin
  • Musée Roybet Fould, 178 boulevard Saint-Denis, 92400 Courbevoie : réouverture probable le 3 juin

 

Seine-et-Marne

 

Dans les galeries : dès aujourd’hui et dans tout Paris

Certaines ont rouvert leurs portes dès le lundi 11 mai, d’autres le feront dans les prochains jours mais c’est désormais sûr : les galeries sont pionnières du déconfinement de l’art. Envie d’expos dès aujourd’hui ? Dans le 3e arrondissement, courrez chez Valeria Cetraro, qui prolonge son exposition du duo d’artistes Pia Rondé et Fabien Saleil, ou chez Christian Berst, spécialiste de l’art brut, ou encore chez Andréhn-Schiptjenko, où les mauvaises herbes de Tony Matelli poussent au pied des murs. Dans le 8e, un tour chez Le Feuvre & Roze s’impose pour découvrir les peintures de François Malingrëy, ainsi que chez Hélène Bailly pour (re)voir Picasso, Giacometti, Foujita ; dans le 11e, on découvre les fresques de Raphaël Federici à l’extérieur et à l’intérieur de l’Espace Oberkampf, sur rendez-vous. À partir du 23 mai, retour dans le 3e arrondissement pour découvrir la métamorphose solidaire de la galerie Perrotin, qui accueille, avec l’événement « Restons unis », une sélection de six ou sept galeries parisiennes toutes les deux semaines, et ce jusqu’au 14 août. Le 30, ne manquez pas l’artiste japonaise Chiharu Shiota chez Daniel Templon.

  • Galerie Valeria Cetraro, 16 rue Caffarelli, 75003 Paris : réouverture le 12 mai (exposition « Pia Rondé & Fabien Saleil : Cryptides »)
  • Galerie Christian Berst, 3–5 passage des Gravilliers, 75003 Paris : réouverture le 12 mai (exposition « in abstracto #2)
  • Andréhn-Schiptjenko, 10 rue Sainte-Anastase, 75003 Paris : réouverture le 12 mai (exposition « Tony Matelli. Abandon »)
  • Le Feuvre & Roze, 164 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris : réouverture le 11 mai (exposition « François Malingrëy : Les Silencieux »)
  • Galerie Hélène Bailly, 71 rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris : réouverture le 11 mai (exposition « Les artistes étrangers à Paris »)
  • Espace Oberkampf, 140 rue Oberkampf, 75011 Paris : réouverture le 18 mai (sur rendez-vous uniquement, exposition personnelle de Raphael Federici « Afrofuturisme écologique »)
  • Galerie Perrotin, 76 rue de Turenne, 75003 Paris : réouverture le 23 mai (exposition « Restons unis »)
  • Galerie Templon, 30 rue Beaubourg, 75003 Paris et 28 rue du Grenier Saint-Lazare, 75003 Paris : réouverture le 11 mai (expositions « Norbert Bisky. Desmadre » et « Billie Zangewa. Soldier of Love ». À partir du 30 mai, exposition « Chiharu Shiota. Inner Universe »)

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


66 + = 72