Mary Poppins 2 : saviez-vous que Michael Jackson était envisagé ? – Actus Ciné


Avant que “Le Retour de Mary Poppins” ne puisse voir le jour, Disney a lutté pendant 54 ans afin qu’une suite à son “Mary Poppins” soit mise en production. Une version impliquait même… Michael Jackson !

Capture d’écran

Lorsque Mary Poppins sort en février 1965 en France, le long métrage attire 1 720 000 spectateurs et aux Etats-Unis, rapporte 31 millions de dollars, remboursant largement son coût de production. Fort de ce succès formidable, Walt* se sent pousser des ailes et souhaite lancer immédiatement une suite à son long métrage porté par Julie Andrews et Dick van Dyke. Hélas pour lui, P.L. Travers, l’auteur des romans Mary Poppins, mécontente du produit fini, et qui avait déjà causé énormément de problèmes lors de la préparation du premier film, lui refuse ce droit.

Walt décède en 1966 et le projet d’un Mary Poppins 2 disparaît pendant des années, jusqu’à la première moitié des années 80. A cette époque, Brian Sibley, scénariste de séries radiophoniques pour la BBC, commence une correspondance puis une amitié avec P.L. Travers et elle l’autorise à écrire (sous son contrôle minutieux) une suite au film de 1964. Sibley entre en contact avec le neveu de Walt Roy E. Disney (alors grand ponte de la firme Disney) qui lui donne son accord.

A l’écriture, un équilibre entre le personnage du roman et celui du premier film est trouvé, mais la question se pose de savoir qui va jouer Mary. Julie Andrews aurait été approchée, en vain. Il faudrait aussi trouver non pas un nouveau Bert (le personnage ayant été supprimé) mais quelqu’un pour jouer le frère de Bert. C’est lors de ces phases d’hésitation que Sibley se souvient qu’un des producteurs lui avait suggéré un certain… Michael Jackson pour le rôle du frère de Bert ! Il est vrai que ses qualités de danseur n’étaient plus à prouver et sa carrière solo déjà bien commencée avec Off The Wall prenait alors un nouvel envol avec la sortie de son album Thriller.

Capture d’écran
Michael Jackson dans le clip de “Beat It” en 1983

Ces problèmes de casting ne seront jamais résolus, et interrompus par un changement de direction chez Disney puisqu’à partir de 1984, le nouveau président de Walt Disney Studios devient Jeffrey Katzenberg. Avec Martin Kaplan (en charge de la section “Disney Live” de l’époque), il cherche à convaincre Travers de donner son feu vert à une nouvelle aventure de la célèbre nounou. L’idée de Katzenberg était de retrouver les enfants Banks adultes, avec une Mary Poppins plus âgée (et toujours jouée par Julie Andrews). L’auteure n’est pas du tout convaincue par l’idée et souhaite plutôt une suite se déroulant un an après le premier film, avec aussi Andrews de retour. Les négociations n’aboutiront pas, et Kaplan déclarera : “C’était impossible de la gérer, nous avons finalement abandonné”.

En 1996, le décès de P.L. Travers à 96 ans ne résoudra cependant pas le casse-tête de la firme avec Mary Poppins 2, puisque le projet restera enfermé dans une étagère du coffre-fort Disney avant de ressurgir en 2015 lorsque Rob Marshall et les producteurs d’Into The Woods se voient proposer par la firme aux grandes oreilles de s’attaquer à une suite située 25 ans après les événements du premier film. Le travail commence, Mary Poppins change de visage (Emily Blunt) et Le Retour de Mary Poppins sort en 2018, 54 ans après le film original, détenant le record de la plus longue séparation entre un film live-action et sa suite.

 

* pour des raisons de compréhension, il est question de “Walt” lorsque nous parlons de la personne de Walt Disney et de “Disney” lorsqu’il s’agit de la firme dans son ensemble.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


6 + 2 =