Malgré la présence de termites, la vie continue sur la Presqu’Île d’Arvert.


Communiqué de presse, le 11 Juin 2021 – La presqu’île d’Arvert, située entre Royan et Saint-Palais, est une zone géographique où, historiquement, les termites ont toujours été présents. Les professionnels de l’immobilier, de la rénovation, du secteur 3D accompagnent et conseillent les résidents pour préserver leur environnement et leur patrimoine, tout en trouvant les solutions pour éradiquer les termites qui se trouvent dans les bâtis et les extérieurs. Avec le temps et le retour d’expérience des habitants de la presqu’île, la méthode Sentri Tech par piège contre les termites s’avère l’une des plus efficaces pour venir à bout de ces insectes xylophages. À l’inverse, lors de gros travaux de rénovation impactant le gros oeuvre, la méthode chimique est souvent plus utilisée pour son prix moins élevé, sachant toutefois qu’elle détruit immanquablement le bon comme le mauvais de notre écosystème. Et si le produit chimique des travaux peut éloigner provisoirement les termites, ces derniers ne manqueront pas de prospecter pour mieux revenir dans l’habitation.

 

Émigrant vers le nord

Les termites progressent. Emigrant toujours vers le Nord et l’Est de la France, conquérant de nouveaux territoires, ils n’ont qu’un seul objectif : se nourrir. Cela peut entraîner la détérioration, voire l’anéantissement du patrimoine, en zones rurales et urbaines, des arbres d’alignement aux immeubles citadins, des bâtiments publics aux pavillons résidentiels. La zone française la plus infestée, à hauteur de 75 à 100 % est située dans le quart sud-ouest, en remontant jusqu’à Royan.

 

La presqu’île d’Arvert, un eldorado pour les termites

Cette presqu’île est découpée en 3 zones : l’agglomération de Royan totalement reconstruite après guerre sur des termitières est légèrement épargnée par les termites. La forêt de la Coubre (classée parmi les premières forêts européennes), véritable eldorado naturel pour les termites qui y sont présents partout. Enfin, la bande qui court du nord au sud, entre océan et marécages, de Ronce-les-Bains à Etaules, jusqu’à Meschers. Ce bassin d’infestation réunit des conditions naturelles exceptionnelles. En effet, beaucoup de bois mort est présent dans cette forêt suite aux tempêtes qui se sont enchaînées depuis les années 2000. Enfin, s’ajoutent un sol sableux et des températures douces propices à la prolifération des termites.

Sur cette presqu’île, se trouvent majoritairement des résidences secondaires, plutôt tranquilles et seulement habitées une partie de l’année. Dès lors, les dégâts générés par les termites sont constatés quand ils deviennent visibles, donc tardivement…

La particularité des termites est leur discrétion. Le plus souvent dissimulés hors du champ visuel, ils traversent, consomment la cellulose et progressent dans l’obscurité, causant des dégâts intérieurs, difficilement détectables à l’extérieur. Par exemple, ils peuvent attaquer une plinthe et juste laisser la couche de peinture en surface. Ainsi, lorsqu’ils sont découverts, il est souvent trop tard…

Cependant, les quelques résidents possédant leur maison principale sur la zone, constatent souvent la présence de termites dans le jardin avant que le bâti ne soit touché. Les premiers bons indicateurs sont les vieilles souches de bois et les tas de bois sec pour les cheminées. Comme l’explique Monsieur Barraud, Applicateur Autorisé SENTRI TECH du laboratoire Sublimm (agence de Pisany) « dans 80 à 90% des cas, mes clients me contactent car ils ont des doutes sur des tuteurs en bois dans leur potager et demandent l’expertise d’une entreprise spécialisée ».

Pour attester la présence ou non de termites, le process suivi est simple et rassurant pour le client.

  1. 1er diagnostic de la situation par le commercial.
  2. Le technicien vient poser des stations Sentri sols tous les 3 m autour de la maison, et des Sentri box à l’intérieur où sont détectées des zones de passage des termites pour la protection du bâti. Pour une protection du terrain c’est un autre protocole.
  3. Une fois le chantier éliminé, une à deux visites annuelles seront faites suivant la configuration du bâti, et bien sûr tant que le contrat perdure (assurance termite).

 

Faire appel à des experts termites est une garantie du résultat

Depuis quelques temps s’est opérée une réelle prise de conscience du fléau que représentent les termites sur cette zone géographique, et beaucoup de particuliers ont compris que lutter par eux-mêmes était peine perdue. « Parmi nos clients, poursuit M. Barraud, nous avons beaucoup de propriétaires de résidences secondaires, notamment des maisons des années 50 construites après guerre. Les maisons neuves ou celles de moins de 10 ans, c’est assez rare », les nouvelles mesures de construction étant assez efficaces.

 

En zone termitée, petits insectes, grands dégâts

Les termites consomment le bois en lamelle, dans le sens des fibres, sans pour autant rejeter de la sciure. Le plus souvent, la trace de leur passage n’est alors signalée que par des trous d’aération aussi petits qu’une tête d’épingle.

Ils peuvent ainsi continuer leur travail à l’abri des regards… jusqu’à la détérioration du bâti. Ils traversent les structures, équipements et autres matériaux du bâti qu’ils ne consomment pas pour atteindre la cellulose. Ce n’est donc pas seulement le bois qu’ils endommagent, mais aussi le plâtre ou encore des gaines électriques ! Et tout cela à votre insu !

La lutte contre les termites doit aussi se baser sur la prévention. Lorsque l’on réside dans une région termitée, il convient en effet d’anticiper leur arrivée. Monsieur Guellerin de l’entreprise Lorillou, applicateur autorisé Sentri Tech, explique que « la méthode SENTRI TECH HD propose ainsi une surveillance active, avec élimination de la colonie ». Mieux vaut prévenir que guérir… « Sur cette zone géographique, poursuit-il, nous sommes 3 applicateurs certifiés SENTRI TECH à avoir adopté la même méthode par piège et nous appliquons les mêmes politiques de prix, en respectant les mêmes principes de service. Outre la qualité des produits que nous utilisons pour lutter contre les termites, nos entreprises sont certifiées CTBA plus. Nous sommes formés à la méthode SENTRI TECH, et des contrôles qualité sont effectués tous les ans par Liphatech, le distributeur national de cette méthode. Une méthode par piège, préventive ou curative, qui respecte l’intégrité du bâti, à l’intérieur comme à l’extérieur, contrairement à la méthode chimique, laquelle dénature les façades des maisons en raison des grandes saignées qui sont pratiquées. Avec la méthode chimique, les ventes de biens peuvent alors devenir compliquées… ce qui n’est pas le cas avec la méthode par piège ».

Par ailleurs, il est important de souligner que la méthode chimique ne peut plus être appliquée dans les sols, alors même que les termites, insectes souterrains, y vivent et s’y développent. À l’inverse, la méthode SENTRI TECHpermet de placer des stations-pièges tout autour de la maison, et d’ainsi former une « barrière protectrice ». Si des termites s’approchent, ils vont consommer l’appât et la colonie sera contaminée. En cas de consommation avérée, l’appât est renouvelé afin que le dispositif reste toujours au maximum de son efficacité.

La lutte contre les termites peut devenir une lutte collective en tissant des partenariats avec les professionnels de l’habitat, du secteur de la menuiserie/bois, les diagnostiqueurs immobiliers ou les agences immobilières. Les paysagistes sont également de bons porte-paroles pour détecter les zones infestées. Monsieur Choisnet, de l’entreprise TTBR, applicateur autorisé Sentri Tech, explique que « la méthode Sentri Tech peut concerner les maisons avec peu de rénovation. L’avantage de poser des pièges est de ne pas nuire au quotidien des habitants. Le bien n’est pas dévalorisé lors d’une vente. Au contraire, c’est un engagement, et il n’y a pas de mauvaise surprise pour l’acquéreur. Par ailleurs, l’aspect coût préventif est modique par rapport au gain et au fait d’éradiquer une termitière qui pourrait dévorer les huisseries, plinthes… faire des dégâts plus importants ».

 

Garanties et certifications

La lutte anti-termites répond à des normes rigoureuses, auxquelles se réfère la méthode SENTRI TECH.

Certification CTB P+ : les appâts utilisés par SENTRI TECH sont certifiés pour une utilisation en France métropolitaine (Reticulitermes sp.), en Guadeloupe et Martinique (sur Heterotermes sp. et Nasutitermes sp.), à la Réunion (sur Coptotermes sp.) et en Guyane (sur Heterotermes sp. et Coptotermes sp.).

Label Excell+ : selon les protocoles analytiques, le laboratoire EXCELL atteste que la formulation des appâts du procédé SENTRI TECH est conforme et peut être utilisée dans les lieux où la qualité de l’air est primordiale :

  • Le secteur tertiaire : commerces, bureaux, santé, écoles, crèches, infrastructures collectives destinées aux sports, aux loisirs, aux transports, cafés/hôtels/restaurants, et tous les E.R.P. (établissements destinés à recevoir du public).
  • Toutes les pièces de vie de l’habitat.
  • Le secteur agroalimentaire et tout ce qui concerne les aspects sanitaires et organoleptiques, notamment les chais viticoles.

Ainsi, l’appât cellulosique anti-termites Recrute Pro a reçu l’attestation Excell + Gold.

Le traitement des déchets : gestion complète des déchets par SUEZ, avec traçabilité totale et traitement en filière agréée avec récupération d’énergie.

 

Le réseau d’applicateurs autorisés Sentri Tech en France

Ce sont 50 entreprises et 72 agences en France. Le traitement SENTRI TECH est exclusivement mis en oeuvre par un professionnel qualifié. L’applicateur SENTRI TECH est un expert de la lutte anti-termites :

  • Il a suivi une formation complète, théorique et pratique ;
  • Il détient obligatoirement le certificat SENTRI TECH ;
  • Il actualise régulièrement ses compétences à travers une formation continue ;
  • Il est soumis à des contrôles qualité aléatoires et indépendants ;
  • Il est disponible au plus près de chez vous.

Le savoir-faire des applicateurs SENTRI TECH, conjugué à l’efficacité de la méthode, est l’assurance d’une élimination durable.

 

Les 3 applicateurs autorisés Sentri Tech couvrant la Charente-Maritime

L’entreprise TTBR :  52 boulevard du Colonel Baillet, 17 200 Royan
Tél. 05 46 22 76 84

Les établissements Lorillou : Route nationale 137, 17 690 Angoulins-Sur-Mer
Tél. 05 46 56 26 65

Laboratoire Sublimm : 1, rue des fours à chaux, 17 600 Pisany
Tél. 05 46 94 80 23

Plus d’informations sur le site.

Téléchargement du communiqué de presse et les visuels HD sur la salle de presse de l’agence conseils en relations presse Amsterdam Communication.

Contact presse : Catherine Amsterdam – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  – Tél. 02 43 94 01 71



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


3 + 3 =