Losing Alice sur Apple+ : “cette série est comme une invitation à donner vie aux rêves” pour sa créatrice – News Séries


Nous sommes allés à la rencontre de Sigal Avin et Ayelet Zurer, la créatrice et l’actrice principale de la série “Losing Alice” à découvrir en exclusivité sur Apple+ !

Apple+

Comment est venue l’idée de cette série ?

Sigal Avin (créatrice / productrice) : L’idée fut de créer une série mettant une femme traversant la crise de la cinquantaine et ayant peur que ces meilleurs jours soient derrière elle. Alice (Ayelet Zurer) ne sait vraiment pas ce qui l’attend avec sa carrière et son futur semble incertain. La belle vie qu’elle a avec sa famille, son Acteur de mari, ses enfants, semblent traverser une situation instable et cela la perturbe au point qu’elle semble ne plus être capable de créer quoi que ce soit. Je voulais, également, explorer le processus fou de la création artistique et comment cela vous force parfois à vous remettre en question, à vous ré-inventer totalement. J’ai vraiment eu de la chance de trouver Ayelet Zurer qui fut l’interprète parfaite pour le rôle d’Alice. Ayelet apporte tellement de force à ce personnage pour qu’elle soit convaincante en tant que réalisatrice. En même temps, elle fait preuve de la vulnérabilité qui est aussi l’âme d’Alice.

Ayelet Zurer (actrice) : A la lecture du script, ce qui m’a le plus convaincu c’est l’authenticité de mon personnage et de ses motivations. C’est rare de lire un script d’une telle qualité, d’une telle force. L’écriture de Sigal est tellement précise que ce fut assez simple de me mettre dans la peau d’Alice et de surfer la vague de sa création. Et puis, ce fut une vraie opportunité de jouer une femme comme elle, qui me ressemble et qui a mon age. C’est une femme d’une force incroyable et qui n’a rien de la “femme trophée” que l’on peut voir dans certaines séries. La complexité et l’intensité de cette femme m’ont très certainement donné l’envie de la jouer.

De quoi parle cette série ? Quels sont ses thèmes principaux ?

Sigal Avin : Celui de l’accomplissement personnel. C’est amusant combien de personnes j’ai rencontré et qui m’ont dit avoir été poussé à une transformation personnelle après avoir vu notre série. L’un d’entre eux m’a confié qu’il s’était remis à chanter et une autre à écrire. Cette série est presque comme une invitation à donner vie à vos rêves. J’espère qu’en regardant notre série vous vous poserez des questions à propos de vous même : qu’est-ce qui est important ? Pour quoi suis-je fait ? etc… Cela vous force également à ré-évaluer votre relations avec les autres, avec votre famille.

Au fond, la série aborde la crise que nous traversons quant à nos relations les uns avec les autres ?

Sigal Avin : Oui, absolument. Regardez la relation du couple, soit disant libérale, entre Alice et David ! Ils sont en plein crise existentialiste. Cela montre, aussi, que nombre de femmes doivent, sans doute, ré-évaluer leur situation dans le couple, dans la société. Est-ce qu’elles sont vraiment écoutées ou est-ce qu’on les ignore pour ce qu’elles ont a dire, comme Alice…

Cette série est presque une prise de conscience féminine et du pouvoir que les femmes peuvent avoir ?

Sigal Avin : Oui, tout à fait ! Regardez toutes les femmes fortes que nous avons dans notre série : la belle-mère, la productrice, Alice, Sophie, etc.

Ayelet Zurer : Oui, c’est une série sur la notion de transformation. Comment parfois il faut détruire une certaine situation, une certaine personnalité, pour en créer une nouvelle; plus forte, plus affirmative. Nous vivons, sans doute, une situation où c’est ce qui est en train de se passer.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 39 = 45