L’Hôpital et ses fantômes : la série horrifique de Lars Von Trier aura droit à une troisième et dernière saison – News Séries à la TV



Plus de 20 ans après sa diffusion au Danemark, le réalisateur de “Melancholia” et “Antichrist” va donner une conclusion à sa série d’épouvante médicale, prévue pour 2021.

Avec son arène singulière située dans un hôpital doté d’un service de neurochirurgie réputé, L’Hôpital et ses fantômes (Riget en VO) a marqué la télévision danoise dans les années 1990 avec seulement huit épisodes. A travers une atmosphère dérangeante, à la fois clinique et mystique, Lars Von Trier, figure de proue du cinéma d’auteur danois, a créé une oeuvre singulière devenue culte au fil des années.

Près de trois décennies après sa première diffusion en 1994, la série, diffusée sous forme de film de cinq heures dans certains pays (et en version intégrale sur Arte en 2014), aura bien droit à une conclusion, après une adaptation américaine en 2004 signée par Stephen King sous le titre Kingdom Hospital.

Le site Deadline rapporte que Von Trier a signé le script d’une troisième saison en se réunissant avec Niels Vørsel, scénariste originel de la série. Composée de cinq épisodes qui seront tournés courant 2021, cette saison viendra conclure la série horrifique, qui n’avait jamais été achevée en raison du décès de deux acteurs principaux, Ernst-Hugo Järegård et Kirsten Rolffes, respectivement en 1998 et 2000. Tout en entretenant le mystère sur les détails de cette ultime saison, les producteurs de la société Zentropa ont annoncé que le casting serait constitué d’anciens personnages de retour aux côtés de nouveaux arrivants.

Lars Von Trier, qui sera également en charge de la réalisation des cinq épisodes, a publié un communiqué pour le moins cryptique à l’annonce du revival de L’Hôpital et ses fantômes :

Les frontières se présentent sous différentes formes; elles peuvent être des lignes tracées avec des règles sur du papier blanc (souvent invisibles pour ceux qui s’aventurent à visiter les locations géographiques qu’elles incarnent). Les lignes des frontières peuvent être illustratives, pour ne pas dire plutôt fictives et franchement minables; elles peuvent être tracées d’une couleur rouge et légère, quasiment invisible, et peut-être même en pointillés, traduisant presque une excuse, ou même – la honte.

Néanmoins, les lignes s’exposent ainsi en nombres inconcevables, et constituent ensemble ces “territoires” que les habitants sont assez forts pour défendre. Bien sûr, les franchir et les quitter engendre souvent de la violence pour tout visiteur dont le retour est attendu après avoir terminé ses affaires.

Sur Terre,”la Machine qui fait tourner le monde (et toute vie, en soi)” est dépendante des conflits que les lignes provoquent, comme si c’était intentionnel. Que l’Exode signifie “entrer” ou “quitter” dépende de l’angle selon laquelle la frontière est observée, le mot décrit simplement un grand nombre d’individus qui franchissent une ligne tracée au crayon ensemble. Pourquoi ? … Il y a un déséquilibre entre le mal et le bien ! La limite a été atteinte, au moins dans le Royaume… Mais je ne peux certifier que prendre les sept verrous astraux du monde simultanément avec du sang de docteur sera facile, et dépourvu d’effusions de sang.

On vous laisse méditer là-dessus en attendant de découvrir les nouveaux épisodes de la série, qui devrait être diffusée courant 2022.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 1 = 10