L’étonnante histoire du kimono déroulée au musée du quai Branly – Jacques Chirac



Ki-mo-no : trois syllabes universelles pour un vêtement iconique. Plus qu’un emblème national pour le Japon, il s’est imposé comme un objet de mode à part dans le monde entier. Organisée par le Victoria and Albert Museum en 2020, l’exposition itinérante « Kimono » retrace son histoire au musée du quai Branly – Jacques Chirac jusqu’au 28 mai 2023.

De somptueux tissus, motifs et couleurs se mêlent dans ce parcours. Très populaire à l’époque d’Edo (1603–1868), cette célèbre pièce vestimentaire incarne d’abord l’art de vivre d’une élite fortunée japonaise, avant d’être adoptée par l’ensemble de la société. Souvent fait de soie, coloré et brodé, le kimono se porte pour les grandes occasions et se décline selon les saisons.

Les 200 pièces exposées témoignent de cette histoire, qui dépasse largement les frontières. Revisité par des stylistes du monde entier comme Alexander McQueen et par des créateurs japonais comme Shibasaki Rumi, le kimono s’inscrit dans la mode contemporaine, perpétuant son essence même : « kimono » signifie simplement « ce qui se porte ». Souvent exposé sur un support en forme de T dans les musées, l’exposition du quai Branly choisit de le présenter aussi sur des mannequins. Histoire d’admirer la robe et son obi (la ceinture), sous toutes ses coutures.

Texte : Juliette Collombat

Jusqu’au 28 mai 2023
Réservation obligatoire sur www.quaibranly.fr

www.quaibranly.fr



Source link

Lire aussi article :  Adaptation au changement climatique - Gestion des risques, résilience, ressource en eau : point d’étape du Varenne