Les Vikings : ce que Kirk Douglas a le plus détesté sur le film – Actus Ciné


“Les Vikings” de Richard Fleischer est l’une des premières aventures du producteur Kirk Douglas, alors acteur au sommet de sa popularité. Il décide de lâcher les studios pour aller tourner en péninsule scandinave… et va vite le regretter !

United Artists

Après les difficultés rencontrées avec le perfectionniste Stanley Kubrick sur Les Sentiers de la gloire, et cinq autres films produits par ses soins sans rencontrer de succès majeur, Kirk Douglas décide de prendre les choses en main. Il recrute Richard Fleischer à qui il doit le plus grand succès de sa carrière d’alors (20 000 lieues sous les mers) et se lance dans son rêve d’enfant : celui d’incarner un viking dans… Les Vikings !

Mais sur le tournage, Kirk Douglas et Tony Curtis vivent très mal le grand froid qui règne en Norvège, où se déroule une partie du tournage. Pour ses scènes, Curtis est seulement vêtu d’une jupe et de chausses, tandis que Douglas a souvent les bras dénudés, ce qui fait que les deux acteurs subissent violemment les eaux du fjord à deux doigts de geler et un air ambiant à peine plus chaud. Et voilà qui tranche avec les tournages en studios climatisés auxquels sont habituées les deux stars.

Pire encore, une séquence du film demande que le personnage de Kirk Douglas marche sur les rames extérieures du drakkar, en équilibre au-dessus de la mer. Celle-ci est froide au possible, et malgré l’insistance des cascadeurs s’étant entraînés, l’acteur américain insiste pour réaliser la scène lui-même. Après plusieurs passages réussis, il finit par tomber dans l’eau glacée ! Il est rapidement repêché par le navire portant la caméra, puis, volontaire, rejoint le drakkar du tournage… à la nage !

United Artists
La scène de marche sur rames !

Non content de faire des prouesses physiques sur le tournage en tant qu’acteur, Kirk Douglas le producteur rentre dans ses frais puisque Les Vikings est un succès en salles, remboursant largement son budget et totalisant plus de 3 millions d’entrées en France. Un comics adapté du film verra même le jour, et l’acteur-producteur donnera de sa personne puisqu’il viendra même un peu de promotion en Europe, comme en témoigne cette interview d’époque :

 



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


4 + 1 =