Les sorties cinéma du 2 septembre : Police, Poissonsexe, Enorme… – Actus Ciné



Anecdotes de tournage, notes d’intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

Police de Anne Fontaine

Avec Omar Sy, Virginie Efira, Grégory Gadebois…

De quoi ça parle ? Virginie, Erik et Aristide, trois flics parisiens, se voient obligés d’accepter une mission inhabituelle : reconduire un étranger à la frontière.

Le saviez-vous ? Police est l’adaptation du roman du même nom écrit par Hugo Boris et paru en août 2016 chez Grasset. C’est le producteur Jean-Louis Livi qui a fait découvrir ce livre à Anne Fontaine, laquelle a tout de suite été happée par la trajectoire de ces policiers lambda confrontés à leur propre vérité, au cours d’une mission pour laquelle ils n’ont pas été formés.

 

Poissonsexe de Olivier Babinet

Avec Gustave Kervern, India Hair, Ellen Dorrit Petersen…

De quoi ça parle ? Alors que Miranda, la dernière baleine au monde, fait la une des journaux, Daniel, physicien obstiné, tente de redonner aux poissons l’envie de copuler. Célibataire désabusé, il est lui-même hanté par le désir d’être père et compte bien traiter ce problème scientifiquement.

Le saviez-vous ? L’idée de la recherche scientifique autour des poissons est venue à Olivier Babinet par rapport à Le Bidule, une série qu’il a coécrite et réalisée pour Canal+. Il s’agit d’un programme d’anticipation qui parlait de choses graves et réalistes avec un ton loufoque.

 

Enorme de Sophie Letourneur

Avec Marina Foïs, Jonathan Cohen, Jacqueline Kakou…

De quoi ça parle ? Ça lui prend d’un coup à 40 ans : Frédéric veut un bébé, Claire elle n’en a jamais voulu et ils étaient bien d’accord là-dessus. Il commet l’impardonnable et lui fait un enfant dans le dos. Claire se transforme en baleine et Frédéric devient gnangnan.

Le saviez-vous ? Sophie Letourneur mêle dans tous ses films une certaine fantaisie, une légèreté avec un réalisme assez brut, quasi documentaire. Cette chimie disruptive produit un ton unique dans lequel le rire et l’émotion cohabitent. “Au départ, le projet ne portait que sur ce neuvième mois de gestation, si particulier dans la vie d’une femme… et d’un homme. Finalement j’ai quand même construit un récit. Je dois ajouter aussi que mon mari m’inspirait beaucoup.”

 

Ema de Pablo Larraín

Avec Gael García Bernal, Mariana Di Girolamo, Santiago Cabrera…

De quoi ça parle ? Ema, jeune danseuse mariée à un chorégraphe de renom, est hantée par les conséquences d’une adoption qui a mal tourné. Elle décide de transformer sa vie.

Le saviez-vous ? Le point de départ d’Ema est le traumatisme d’une adoption ratée. « Je pense que l’adoption est une des choses les plus généreuses qu’une personne peut faire, mais, étrangement, elle est souvent idéalisée. Les parents traversent beaucoup de situations problématiques, et l’enfant porte parfois avec lui un traumatisme parce qu’il a été maltraité », explique Pablo Larrain.

 

Antigone de Sophie Deraspe

Avec Nahéma Ricci, Rachida Oussaada, Nour Belkhiria…

De quoi ça parle ? Antigone est une adolescente brillante au parcours sans accroc. En aidant son frère à s’évader de prison, elle agit au nom de sa propre justice, celle de l’amour et la solidarité. Désormais en marge de la loi des hommes, Antigone devient l’héroïne de toute une génération et pour les autorités, le symbole d’une rébellion à canaliser…

Le saviez-vous ? Antigone est d’abord une pièce de théâtre de Jean Anouilh des années 1940, qui est elle-même une réécriture de la pièce du même nom de Sophocle, inspirée du mythe antique d’Antigone, la fille d’Œdipe. La réalisatrice Sophie Deraspe a été marquée par cette tragédie à l’âge de 20 ans.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 25 = 32