Les modalités et le calendrier des réouvertures après le covid


La stratégie de réouverture qui doit permettre à tous les Français de retrouver une vie plus normale a été annoncée par le président de la République le 29 avril 2021, et détaillée par le Premier ministre. Voici ce qu’il faut retenir.

Les règles de réouverture

Les concertations avec l’ensemble des secteurs professionnels concernés, les élus locaux, ainsi que les forces politiques représentées au Parlement, conduites entre le 30 avril et le 6 mai 2021, ont permis d’affiner et de préciser les règles de réouverture. 

Les maîtres-mots de cette stratégie sont :

  • progressivité : levée des mesures de restriction par étapes, du 3 mai au 30 juin ;
  • prudence : la réouverture sera plus rapide pour les activités en plein air et les lieux où les personnes circulent ;
  • vigilance : la réouverture ne réussira que si elle peut s’appuyer sur l’implication de chacun. Cela suppose le respect, par tous les Français, pour un temps encore, des mesures barrières et des régles de prudence que chacun a su adopter depuis plus d’un an.

Le pass sanitaire, un outil pour rouvrir le pays

Le projet de pass sanitaire s’appliquerait à partir de 11 ans et ne serait exigé que dans les situations de grands rassemblements, où le brassage du public est plus à risque au plan sanitaire. En aucun cas, il ne s’agirait d’appliquer ce pass dans la vie quotidienne des Français.

Voici la liste des lieux et événements pour lesquels le pass sanitaire est envisagé à partir d’un seuil de 1 000 personnes :

  • chapiteaux, salles de théâtre, salles de cinéma, salles de spectacles sportifs ou culturels, salles de conférence ;
  • salons et foires d’exposition (par hall d’exposition) ;
  • stades, établissements de plein air et établissements sportifs couverts ;
  • fêtes foraines ;
  • grands casinos ;
  • festivals assis /debout en plein air ;
  • compétitions sportives de plein air en extérieur (à condition que les conditions de faisabilité soient établies) ;
  • croisières et bateaux à passagers avec hébergements au-delà de 1 000 passagers ;
  • autres événements, lorsqu’ils sont spécifiquement localisés (bals organisés par les collectivités…).

En revanche, la présentation d’un pass sanitaire n’est pas envisagée, y compris au-delà de 1 000 personnes, pour les :

  • lieux d’exercice professionnel ;
  • lieux d’enseignement (conservatoire, universités…) ;
  • services publics ;
  • musées ;
  • bibliothèques ;
  • grands magasins ;
  • grands marchés ;
  • zoos ;
  • parcs à thème ;
  • lieux de culte ;
  • hôtels, campings, lieux de vacances, accueils collectifs de mineurs, établissements thermaux.

Le calendrier d’allègement des mesures de freinage

Cet agenda s’articule autour :

  • du maintien pour quelques semaines d’une mesure nationale de couvre-feu, dégressive dans son intensité jusqu’à fin juin où elle trouvera à totalement s’annuler ;
  • de mesures aux frontières et pour les voyages ;
  • du maintien d’une limite de personnes pour les rassemblements dans l’espace public ;
  • d’une réouverture progressive des lieux recevant du public :

19 mai

– couvre-feu décalé à 21h ;
– terrasses extérieures : 50% de la capacité, tables de 6 maximum ;
– commerces, marchés couverts : 8 m2 par client ;
– musées : 8 m2 par visiteur ;
– cinémas, salles des fêtes, chapiteaux : 35% de l’effectif, jusqu’à 800 personnes par salle ;
– télétravail maintenu ;
– rassemblements de plus de 10 personnes interdits dans l’espace public, sauf visites guidées ;
– bibliothèques : 1 siège sur deux ;
– parcs zoologiques en plein air : 50% de l’effectif ;
– lieux de culte, mariages ou pacs (cérémonies) : 1 emplacement sur 3, en quinconce entre chaque rangée ;
– cérémonies funéraires : 50 personnes ;
– enseignement supérieur : 50% de l’effectif ;
– casinos : 35% de l’effectif ;
– danse : reprise pour les mineurs ;
– activités sportives de plein air : 10 personnes, uniquement sans contact ;
– compétitions sportives de plein air : pour les pratiquants amateurs 50 personnes, uniquement sans contact ;
– spectateurs dans établissements sportifs extérieurs (stades) ou couverts (piscines) : 35% de l’effectif, jusqu’à 1 000 personnes (assises, pas debout) ;
– pratiquants dans établissements sportifs extérieurs (stades) ou couverts (piscines) : publics prioritaires comme les scolaires ;
– thermalisme : 50% de l’effectif ;
– reprise des festivals de plein air assis : jauge de 35% jusqu’à 1 000 personnes

9 juin

– couvre-feu décalé à 23h ;
– télétravail assoupli ;
– commerces, marchés couverts : 4 m2 par client ;
– terrasses extérieures : 100% de la capacité, tables de 6 maximum ;
– réouverture des cafés restaurants en intérieur : jauge de 50%, tables de 6 maximum ;
– musées : 4 m2 par visiteur ;
– cinémas, salles des fêtes, chapiteaux : 65% de l’effectif, jusqu’à 5 000 personnes par salle. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes.
– lieux de culte, mariages ou pacs (cérémonies) : 1 emplacement sur 2 ;
– cérémonies funéraires : 75 personnes ;
– enseignement supérieur : 50% de l’effectif jusqu’à la rentrée de septembre ;
– spectateurs dans établissements sportifs extérieurs (stades) ou couverts (piscines) : 65% de l’effectif, jusqu’à 5 000 personnes. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes ;
– pratiquants dans établissements sportifs extérieurs (stades) ou couverts (piscines) : publics non prioritaires jusqu’à 50% de l’effectif ;
– réouverture des salons et foires : 50% de l’effectif, jusqu’à 5000 personnes. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes ;
– festivals de plein air assis : jauge de 65% jusqu’à 5 000 personnes. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes ;
– rassemblements de plus de 10 personnes interdits dans l’espace public, sauf visites guidées ;
– thermalisme : 100% de l’effectif ;
– casinos : 50% de l’effectif. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes ;
– bibliothèques : 1 siège sur deux ;
– parcs zoologiques en plein air : 65% de l’effectif ;
– danse : reprise pour les majeurs, sans contacts, 35% de l’effectif :
– activités sportives de plein air : 25 personnes, reprise des sports avec contact ;
– compétitions sportives de plein air : pour les pratiquants amateurs 500 personnes.

30 juin

– maintien des mesures barrière et distanciation physique ;
– levée du couvre-feu ;
– pass sanitaire pour les événements extérieurs et intérieurs de plus de 1 000 personnes ;
– levée des limites de jauge (selon situation locale) dans les établissements recevant du public ;
– compétitions sportives de plein air : pour les pratiquants amateurs 2 500 personnes. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes ;
– reprise des festivals de plein air debout : 4 m2 par festivalier. Pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes.

Les accompagnements économiques

Sur le plan économique et l’accompagnement par les aides exceptionnelles déployées depuis un an, l’action du Gouvernement est guidée par deux principes : la progressivité (ne pas arrêter les dispositifs brutalement) et l’adaptabilité (du sur-mesure pour tenir compte de chaque situation).

La stratégie de sortie des dispositifs d’urgence, qui a fait l’objet d’une large concertation des partenaires sociaux, vise à accompagner la reprise sans mettre en difficulté les entreprises. Elle cible les :

  • fonds de solidarité et aides aux coûts fixes ;
  • aides au paiement des cotisations et contributions sociales ;
  • aides à la formation.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


27 + = 36