Les cours du blé européen en recul mais restent au dessus des 180 euros la tonne


Les cours du blé repartaient à la baisse mardi en milieu de journée sur le marché à terme européen après une poussée de fièvre, tout en restant installés au dessus des 180 euros la tonne.

Vers 12 h (10 h GMT), la tonne de blé tendre perdait 1,50 euro sur l’échéance de septembre à 183,25 euros, 1,75 euro sur celle de décembre à 180,75 euros ainsi que sur celle de mars à 182,25 euros, dans un marché de 18 589 lots échangés. En début de séance, l’échéance septembre avait effectué un bond de 4 euros la tonne.

Également à 12 h, la tonne de maïs perdait 0,75 euro à 165,25 euros la tonne sur l’échéance de novembre, et gagnait 1,25 euro sur celle de janvier à 168,50 euros, pour quelque 270 lots échangés.

« La récolte française de blé étant assez faible en quantité cette année par rapport à l’an dernier alors que les besoins des clients se maintiennent en alimentation animale, en meunerie, en amidonnerie ou pour l’exportation, certains agriculteurs français sont tentés de retenir leur récolte pour faire monter les cours », a expliqué à l’AFP un industriel du secteur, au sujet des mouvements de yo-yo sur les cours.

« Ils devraient se méfier et vendre sans tarder car la très abondante récolte russe et ukrainienne va arriver très vite sur le marché, ce qui risque de participer à dégrader les cours, la hausse de lundi n’est pas de nature à être durable car même si de grands appels d’offres internationaux arrivent, la France n’est plus prioritaire sur certains marchés-clés comme l’Algérie » a-t-il jugé.

Cette inquiétude est renforcée par la hausse de l’euro face au dollar sur le marché des changes, soulignée par Agritel dans une note. « La fermeté de la devise européenne handicape les perspectives d’exportation du blé européen et risque de favoriser les importations », affirme Agritel.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


58 + = 68