Les Bronzés 3 sur TF1 : pourquoi le film s’est-il fait grâce à Astérix et une grosse déception de Gérard Jugnot ? – Actus Ciné


“Les Bronzés 3 amis pour la vie” est diffusé ce soir sur TF1. A cette occasion, retour sur le lien entre cette comédie ultra-lucrative et un projet qui n’a jamais vu le jour : Astérix en Hispanie.

Troisième opus de la saga culte portée par les acteurs du Splendid, Les Bronzés 3 amis pour la vie marque les retrouvailles de la joyeuse bande, au Prunus Resort… Un hôtel de luxe et de bord de mer, dont Popeye s’occupe plus ou moins bien en tant que gérant, et qui appartient à sa femme, Graziella Lespinasse, héritière d’une des plus grosses fortunes italiennes. Que sont devenus les Bronzés 27 ans après ? Réponse hâtive : les mêmes, en pire.

A l’occasion de la diffusion de cette comédie sortie en 2006, ce soir sur TF1, retour sur sa genèse et plus particulièrement le fait qu’elle soit née suite à l’annulation d’un projet des plus alléchants : Astérix en Hispanie.

Warner Bros. France
Gérard Jugnot, Josiane Balasko, Thierry Lhermitte, Michel Blanc et Marie-Anne Chazel

Après les deux Astérix live sortis en 1999 et 2002, un nouveau film sur le petit Gaulois émerge en 2004 : il s’agit d’Astérix en Hispanie basé sur l’album du même nom publié en 1969 et que doit mettre en scène Gérard JugnotChristian Clavier et Gérard Depardieu sont à nouveau sollicités pour les rôles principaux tandis que les membres du Splendid (Lhermitte, Blanc, Chazel, Balasko…) doivent compléter la distribution principale. Le tout produit par Claude Berri.

Quels sont les dix plus gros succès de Christian Clavier au Box Office ?

Pendant huit mois, Jugnot et son comparse des Choristes et Monsieur Batignole, Philippe Lopes-Curval, travaillent sur cette adaptation. Mais le projet est subitement annulé… La raison ? Albert Uderzo n’apprécie pas le scénario : “Il m’a raconté son “Astérix”, sans jamais me demander mon avis. Et bientôt, j’ai eu le sentiment qu’il s’était lancé dans quelque chose qui ne ressemblait en rien à l’esprit “Astérix” qui nous était si cher à René Goscinny et à moi.”*

Lire aussi article :  Renforcer l’éducation aux médias et à l’information

Thomas Langmann en profite alors pour lancer la mise en chantier d’Astérix aux Jeux Olympiques qui sort en 2008 avec Clovis Cornillac dans le rôle-titre en remplacement de Clavier. La comédie réalise presque sept millions d’entrées en France, soit deux fois moins qu’Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre.

Christian Clavier, Louis de Funès, Fernandel… Qui sont les 5 rois de la comédie en France ?

Fortement déçu par cette décision, Jugnot s’est exprimé en ces termes dans l’édition du Parisien du mardi 12 août 2003 : “Je ne suis ni aigri ni frustré, si ce n’est que j’ai passé huit mois à écrire et préparer un film. Tout ça pour rien alors que je m’étais mis au service d’Astérix et Obélix. Je serais resté fidèle à la bande-dessinée, mais avec quelques idées bien à moi. Et puis, j’avais vraiment envie de le mettre en scène. Un tel film, ça ne se refuse pas.”

Mais l’idée de rassembler une nouvelle fois, dans une comédie, la troupe du Splendid, continue de faire son chemin… Notamment dans l’esprit de Clavier, qui suggère à Jugnot de reformer la joyeuse bande sur un autre projet, lequel devient rapidement Les Bronzés 3 : “Il était très agacé et triste, la soirée n’était pas très gaie et je lui ai demandé pourquoi on ne ferait pas quelque chose tous ensemble. C’était juste le prétexte d’où tout est parti.”*

Les Bronzés ont 40 ans ! Patrice Leconte partage ses souvenirs et anecdotes

Si ce troisième opus n’obtient pas de bonnes critiques presse, il fait plus de 10 millions d’entrées dans l’Hexagone (donc beaucoup plus que les deux précédents films). Il s’agit même, et de loin, du plus gros succès au box-office français de 2006, devant Pirates des Caraïbes 2 : Le Secret du coffre maudit, L’Âge de glace 2, Arthur et les Minimoys, Camping, Da Vinci Code, Prête-moi ta mainJe vous trouve très beau ou encore Casino Royale.

Lire aussi article :  Le gouvernement français commande à Airbus 169 hélicoptères pour les forces armées

* Le Figaro, Albert Uderzo : “C’est un bon film qui va plaire au public”, 2008

* Ciné Live, numéro 93



Source link