Les achats se maintiennent en hausse-Fruits et légumes, horticulture, Conjoncture et marchés


Les achats de pommes de terre par les ménages français ont continué de progresser entre le 18 mai et le 14 juin 2020, constate le CNIPT dans sa dernière analyse mensuelle. La hausse est toutefois moins marquée que lors de la période précédente.

« La progression des achats des ménages français se poursuit », a indiqué le CNIPT (Comité national interprofessionnel de la pomme de terre) dans son communiqué du 9 juin.

Comme pour la période précédente, les acheteurs de pommes de terre ont été plus nombreux (+ 5,4 %) sur la période du 18 mai au 14 juin 2020, avec « plus d’un ménage sur deux qui a acheté de la pomme de terre fraîche au moins une fois sur cette période ». Le panier moyen reste également plus élevé, « dans la continuité des périodes de confinement », avec en moyenne 2,47 kg par acte d’achat (+ 8,5 %). Les Français ont d’ailleurs continué de privilégier les produits conditionnés au vrac, qui perd encore du terrain (- 8,7 %).

Au total, les achats ont été en hausse de 13,6 % (en volume), comparé à la même période en 2019, d’après le panel Kantar. À l’origine de cette hausse : « le report important de la consommation hors domicile vers la consommation à domicile, l’ouverture des restaurants ne s’étant faite que progressivement à partir de début juin ». Mais l’augmentation est toutefois plus faible que lors du mois précédant (+ 24 %), la sortie du confinement intervenue en milieu de période y ayant probablement contribué.

Autre facteur qui explique la hausse des achats : « la pleine arrivée des primeurs françaises a créé un engouement de la part des acheteurs à la recherche d’un produit plaisir adapté aux plats de saison. »

Les hypermarchés redémarrent

Alors que les supermarché avaient connu une forte progression des achats de pommes de terre au cours de la période précédente (+ 21 %), elle a régressé de 4,7 % entre 18 mai et le 14 juin. En revanche, les hypermarchés confirment leur redémarrage (+ 7 %), tandis que « tous les autres circuits connaissent une croissance à deux chiffres : + 28 % dans les Enseignes à dominante marques propres, + 26 % dans les circuits spécialisés… »

En GMS, le prix moyen des pommes de terre a enregistré en léger recul (- 11%/2019), « sous l’effet, entre autres, de la multiplication des offres sur le produit de saison : certaines sont arrivées plus tôt qu’à l’accoutumée dans les rayons. »

Depuis le début de la campagne, les achats des ménages français ont augmenté de 7 % en volume (+ 7,4 % en GMS), comparé à la campagne précédente.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


8 + 2 =