Les 1001 vies du Grand Palais


À l’aube des années 1890, Paris est en ébullition : on y prépare l’Exposition universelle de 1900, qui s’annonce la plus légendaire de toutes ! Cinquième d’une série à succès débutée en 1855, cette grande manifestation de fierté nationale succède à celle de 1889, qui a vu s’élancer la Tour Eiffel. Pour fêter l’avènement du nouveau siècle, un feu d’artifice artistique et technique s’impose… ainsi que des transformations spectaculaires dans toute la ville.

Des appels à projets sont lancés. En 1894, une idée folle est retenue : relier les Champs-Élysées à l’esplanade des Invalides en perçant une grande artère (l’avenue Alexandre III, aujourd’hui Winston Churchill), prolongée par la création du pont Alexandre-III. Décision est même prise de raser le Palais de l’Industrie et des Beaux-Arts (pourtant un bel édifice construit pour l’Exposition universelle de 1855) et d’y ériger à la place, le long de la nouvelle avenue, un bâtiment flambant neuf dédié aux grandes manifestations artistiques officielles de la capitale : le futur Grand Palais !

et accédez à Beaux Arts Magazine
et à tous les contenus web
en illimité à partir de 5,75€ / mois



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 59 = 64