L’entrisme de la Chine, une menace pour l’Occident


RÉCIT – Ingérence, manipulation, désinformation: un rapport de l’Irsem décrit le durcissement de Pékin.

«Quand la loi redevient celle de la jungle, c’est un honneur que d’être déclaré hors la loi.» Il n’était pas sinologue, mais l’écrivain Hervé Bazin résume parfaitement, dans cette citation, le tournant géopolitique pris par la Chine de Xi Jinping. Longtemps, dans l’univers impitoyable des grandes puissances qui se disputent le leadership sur la planète, la Chine a fait figure d’élève appliqué et ambitieux. Pas soumis, non, mais toujours assis au premier rang dans l’attente de son envol et de l’avenir, quand la Russie, nostalgique de son passé, s’installait au fond de la classe, avec les cancres et les perturbateurs.

Pendant longtemps, la Chine a soigné son image morale sur la scène internationale, cherchant à séduire et à plaire, évitant de pousser son influence avec des méthodes jugées dangereuses pour sa réputation, tandis que la Russie, se souciant peu de sa renommée, assumait pleinement son rôle de fauteur de troubles et cultivait l’image d’un État fort prêt à tous les moyens pour miner

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.

La liberté n’a pas de frontière, comme votre curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


2 + = 7