le variant Omicron se répand, réunion d’urgence des ministres de la Santé du G7


LE POINT SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

Le variant Omicron se répand

Le nouveau variant du coronavirus, Omicron, continuait dimanche soir à se propager dans le monde entier, avec de premiers cas au Canada, semant l’inquiétude et poussant de plus en plus de pays à fermer à nouveau leurs frontières aux voyageurs étrangers. L’arrivée durant la semaine écoulée du variant Omicron a été jugée «préoccupante» par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Identifié en Afrique du Sud, il a poussé de nombreux pays à fermer leurs frontières à l’Afrique australe alors qu’ils venaient parfois à peine de se rouvrir au monde. Le Canada a annoncé dimanche deux cas chez des personnes ayant voyagé récemment au Nigeria et qui ont été placées à l’isolement à Ottawa.

«Probablement une question d’heures» avant qu’Omicron arrive en France selon Véran

La détection en France du variant Omicron du virus responsable du Covid-19 est «très probablement une question d’heures», a affirmé dimanche le ministre de la Santé, Olivier Véran. «On est encore au stade du criblage. On a plusieurs cas possibles. Une dizaine. À ce stade, on est sur des cas possibles», a précisé plus tard dans la journée le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur CNews.

«Ces diagnostics vont être passés au séquençage et on saura dans les prochaines heures s’il y a des cas positifs du variant», a-t-il ajouté. Concernant les personnes qui viennent de rentrer d’Afrique du Sud, le porte-parole a indiqué qu’«on leur fait des tests et on regarde s’ils sont positifs au Covid. S’ils le sont, on fait un criblage. On regarde s’il y a une mutation suspecte du virus dans le diagnostic».

Huit cas possibles de patients positifs au variant Omicron ont été repérés sur le territoire national, selon un communiqué du ministère de la santé publié dimanche soir. Sont considérées comme cas possibles de contamination au variant Omicron les personnes s’étant rendues en Afrique australe dans les 14 derniers jours et ayant un résultat de test positif avec un criblage négatif pour les mutations retrouvées dans les autres variants préoccupants (alpha, bêta, gamma, delta). Ils nécessitent une confirmation par séquençage, ce qui peut prendre plusieurs jours.

Le Japon se referme à tous les visiteurs étrangers

Le Japon va refermer ses frontières à tous les visiteurs étrangers face au variant Omicron, a annoncé lundi le gouvernement nippon, trois semaines après avoir assoupli certaines restrictions pour permettre l’entrée des voyageurs d’affaires, étudiants et stagiaires étrangers. «Nous allons interdire toutes les (nouvelles) entrées de ressortissants étrangers du monde entier à partir du 30 novembre», a déclaré le premier ministre Fumio Kishida devant la presse. Les Japonais revenant de neuf États d’Afrique australe et de pays où des infections au nouveau variant ont été recensées devront quant à eux se soumettre à «de strictes mesures d’isolement en fonction des risques», a précisé Fumio Kishida.

À l’inverse, Singapour et la Malaisie ont assoupli les restrictions liées au coronavirus pesant sur leur frontière terrestre après près de deux ans de quasi-fermeture du passage entre les deux pays d’Asie du Sud-Est, qui était l’un des plus empruntés au monde. Les Singapouriens et Malaisiens vaccinés et ceux qui bénéficient du statut de résident permanent et d’un permis de travail dans ces pays, peuvent à compter de lundi passer par le pont d’un kilomètre les séparant, sans se soumettre à une quarantaine.

Afrique du Sud et OMS réclament des frontières ouvertes

L’Afrique du Sud a appelé dimanche soir à la «levée immédiate et urgente» des restrictions de voyage la visant après la détection du variant Omicron, soutenue par l’OMS qui demande que «les frontières restent ouvertes». Une «course contre la montre» est engagée pour analyser le variant Omicron et comprendre s’il faut adapter les vaccins, a de son côté déclaré la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen dimanche à Riga.

Réunion d’urgence des ministres de la Santé du G7

Les ministres de la Santé du G7 se réunissent en urgence à Londres lundi face à l’inquiétude suscitée par le nouveau variant Omicron du coronavirus, qui continue à se propager à travers le monde malgré les fermetures de frontières. Les ministres de la Santé de la France, des États-Unis, du Canada, d’Allemagne, d’Italie, du Japon et du Royaume-Uni se retrouvent «pour discuter de l’évolution de la situation sur Omicron», lors d’une «réunion d’urgence», a annoncé Londres, à la tête de la présidence tournante du G7.

Omicron : «symptômes légers» pour l’instant …

Des «symptômes légers»: Angelique Coetzee, présidente de l’Association médicale sud-africaine qui a traité une trentaine de patients Covid contaminés par le nouveau variant Omicron, dit n’avoir constaté pour l’instant que des convalescences sans hospitalisation.

… et tests PCR toujours valables

Les tests PCR sont toujours efficaces face au nouveau variant du coronavirus Omicron et des études sont en cours pour mesurer l’efficacité des autres outils de diagnostic, a indiqué l’OMS dimanche.

La Suisse dit «oui» au passe sanitaire

En pleine cinquième vague, une large majorité de Suisses ont approuvé dimanche la loi ayant permis d’instaurer le passe Covid, lors d’un vote marqué par une participation très élevée au terme d’une campagne électorale houleuse.

Dans le même temps, les autorités sanitaires suisses ont annoncé la découverte d’un «premier cas probable» du variant Omicron du coronavirus en Suisse sur une personne revenue d’Afrique du Sud.

Traité pandémique : accord à l’OMS

Les membres de l’OMS sont convenus dimanche de lancer des négociations en vue de créer un instrument international pour mieux prévenir et combattre la prochaine pandémie qui ne manquera pas de venir, en pleine 5e vague de Covid.

Royaume-Uni : nouvelles restrictions dès mardi

Le gouvernement britannique a indiqué dimanche que les nouvelles mesures destinées à réduire la propagation du variant Omicron, dont le retour du port du masque et un durcissement des mesures d’entrée au Royaume-Uni, entreront en vigueur mardi.

Un troisième cas du variant Omicron du coronavirus a été détecté dimanche au Royaume-Uni chez une personne qui s’était rendue à Londres, mais qui avait depuis quitté le pays. Deux autres cas, «liés (entre eux) et à un voyage en Afrique australe», avaient déjà été confirmés samedi par les autorités sanitaires, dans la ville de Nottingham (centre de l’Angleterre) et de Chelmsford (est de Londres).

Israël referme ses frontières

Moins d’un mois après sa réouverture aux touristes, Israël interdit à partir de dimanche soir l’entrée des ressortissants étrangers sur son territoire dans l’espoir de ralentir la propagation du variant Omicron, dont un cas a été confirmé dans le pays.

Suspension pour deux semaines de tous les vols de passagers vers le Maroc

Les autorités marocaines ont décidé dimanche de suspendre tous les vols directs de passagers à destination du Maroc pour une durée de deux semaines à compter de lundi à 23h59 (22h59 GMT). «Cette décision intervient en raison de la propagation rapide du nouveau variant du virus du Covid-19, Omicron, notamment en Europe et en Afrique, et afin de préserver les acquis réalisés par le Maroc dans la lutte contre la pandémie et protéger la santé des citoyens», a expliqué, dans un communiqué, le Comité interministériel de suivi de la pandémie.

Une évaluation de la situation «sera entreprise régulièrement afin d’ajuster, au besoin, les mesures nécessaires», a ajouté le communiqué. Au départ du Maroc, des vols de rapatriement seront organisés, au cas par cas, par les ambassades des pays concernés, en coordination avec les autorités marocaines, a-t-il été précisé de source officielle.

Pays-Bas : un couple arrêté pour avoir fui un hôtel Covid

La gendarmerie néerlandaise a annoncé dimanche avoir arrêté dans un avion à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol un couple ayant «fui» un hôtel où des passagers positifs au Covid-19 venus d’Afrique du Sud avaient été placés en quarantaine.

«La maréchaussée royale des Pays-Bas à Schiphol a arrêté un couple ce soir qui avait fui d’un hôtel de quarantaine», a déclaré à l’AFP un porte-parole, Stan Verberkt. «Les arrestations ont eu lieu dans un avion qui s’apprêtait à décoller. Ils étaient dans un avion qui allait partir pour l’Espagne», a-t-il ajouté. Le couple, composé d’un Espagnol de 30 ans et d’une Portugaise de 28 ans, a été remis aux autorités sanitaires, selon la gendarmerie.

Plus de cinq millions de morts

La pandémie a fait au moins cinq millions de morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles, vendredi. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé, avec 776.542 décès, devant le Brésil (614.278), l’Inde (467.468), le Mexique (293.449) et la Russie (270.292).

L’OMS estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui calculé à partir des chiffres officiels.



Source link