Le temps de Marcel Proust retrouvé au musée Carnavalet


« Longtemps, je me suis couché de bonne heure. » Ces quelques mots, d’une simplicité désarmante, forment l’incipit sans doute le plus célèbre de la littérature française. À eux seuls, ils amorcent le récit de À la Recherche du temps perdu, composé de 7 tomes – autrement dit l’œuvre d’une vie, celle de Marcel Proust. Si la littérature et les événements autour de l’écrivain abondent, jamais une exposition n’avait été consacrée aux rapports que celui-ci a entretenus avec Paris. Curieux, quand on sait la place qu’occupe la capitale dans la Recherche ! Pour ne pas dire étonnant, tant le monde de Marcel Proust – voire le microcosme – était circonscrit à un petit périmètre allant du Parc Monceau à la place de la Concorde en passant par Auteuil, le Bois de Boulogne ou encore l’Étoile. Un environnement chic, cossu, théâtre de son existence et de ses écrits – de ses premières chroniques mondaines publiées dans le Figaro à son grand œuvre.

et accédez à Beaux Arts Magazine
et à tous les contenus web
en illimité à partir de 5,75€ / mois



Source link