Le rapport “blockchain” de la Direction générale des Entreprises





La Direction générale des entreprises [1] a présenté, le 15 avril dernier, un rapport de 107 pages consacré aux « verrous technologiques et techniques des blockchains ». Ce rapport s’achève sur 14 recommandations (sur l’innovation, la confiance numérique, l’appui aux politiques publiques, l’enseignement, la recherche et ses relations avec les startups) visant à favoriser « la levée de ces verrous », et « le développement des technologies blockchain » au bénéfice de la société et du monde économique.

Mon biais de bitcoiner me fera évidemment regretter que le chapitre consacré à Bitcoin (disqualifié pour « sa latence importante pour la confirmation d’une transaction ») n’évoque pas une seule fois les solutions de seconde couche en cours de développement sur Bitcoin autour de la scalabilité, de l’identité décentralisée, des smart contracts et de la confidentialité (Taproot, Lightning Network, ION, RGB…).

Au-delà de Bitcoin on pourra surtout regretter que les cryptomonnaies ne soient présentées (du bout des doigts et le nez bouché) que comme de simples objets spéculatifs et non pas comme le carburant de la recherche et de l’innovation que les rapporteurs appellent pourtant de leurs vœux.

Le rapport : vie-publique.fr


[1] La DGE est une direction du ministère français de l’Économie et des Finances. 







Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


2 + 3 =