le judoka retrouvé pendu dans une forêt, la piste criminelle privilégiée


Une enquête pour coups mortels a été ouverte à la suite de la découverte par une passante d’un homme pendu dans la forêt de Plaisir, dans les Yvelines, a indiqué lundi 15 novembre le parquet de Versailles, sollicité par l’AFP.

«Les premiers éléments de l’autopsie laissent à penser à une intervention extérieure», a précisé une source judiciaire, des ecchymoses et des traces de strangulation ayant été trouvées sur le cadavre. Selon cette même source, la pendaison n’est pas la cause du décès. La victime, un homme d’une trentaine d’années, a été identifiée grâce à ses empreintes digitales comme étant le président du club de judo de Suresnes (Hauts-de-Seine) disparu depuis plusieurs jours, selon le ministère public, confirmant une information du Parisien. Selon le journal, le corps avait été découvert le 30 octobre.

L’enquête initialement ouverte pour «recherche des causes de la mort» se poursuit désormais «pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner», a précisé le parquet. Il pourrait s’agir «d’un jeu sexuel qui tourne mal», a soufflé une source proche du dossier à l’AFP, même si «toutes les pistes sont étudiées». Selon le parquet, aucune interpellation n’a eu lieu dans ce dossier pour le moment.


À VOIR AUSSI – L’insécurité est-elle en hausse en France?



Source link