le Congrès péruvien interdit son accès aux députés non-vaccinés


Le Congrès péruvien a annoncé lundi 20 décembre que seuls les députés et employés ayant reçu au moins deux doses de vaccin contre le Covid-19 pourront accéder au siège afin de limiter les infections face à l’arrivée des premiers cas du variant Omicron dans le pays. «L’entrée aux installations du Congrès de la République sera réservée aux personnes ayant reçu au moins deux doses de vaccin», a indiqué un communiqué publié sur Twitter.

Cette mesure a été adoptée conformément à une réglementation gouvernementale entrée en vigueur le 15 décembre, qui empêche les personnes dépourvues d’un schéma de vaccination d’entrer dans des bâtiments publics. Le Congrès est composé de 130 députés parmi lesquels 16 n’ont pas été vaccinés, selon la presse péruvienne, et seuls 13 ont reçu la dose de rappel alors que le gouvernement a réduit lundi la période d’attente pour la troisième dose de cinq à trois mois face à l’augmentation du nombre de cas du variant Omicron, établi à 12.

L’annonce du Congrès fait suite à l’infection au Covid-19 de la députée de gauche Sigrid Bazán, vaccinée avec deux doses et testée positive samedi à la fin d’une semaine marquée par des sessions au Congrès lors desquelles le masque est obligatoire. Le Congrès péruvien a indiqué que les députés qui ne respectent pas cette nouvelle mesure devront travailler à distance.

Au Pérou, 74% de la population de 33 millions d’habitants est vaccinée avec deux doses mais l’apparition du variant Omicron a déclenché les sonnettes d’alarme. Le pays d’Amérique du Sud a interdit les rassemblements familiaux et les fêtes de fin d’année, et a intensifié la campagne de vaccination.

Au Pérou, le taux de mortalité dû à la pandémie est le plus élevé au monde, avec 6.122 décès par million d’habitants, selon un rapport de l’AFP basé sur des chiffres officiels.



Source link