Le CIC clôture le compte bancaire de “Bitcoin Avenue” moins de dix jours après son enregistrement en tant que PSAN


Situé à Caen et cofondé par David Bustany, Camille Delouya et Antoine Euvrard, Bitcoin Avenue est un comptoir de change permettant d’acheter des bitcoins et une cinquantaine d’autres crypto-monnaies. 

Le 2 mars 2021, après de longs mois de travail, la startup est enregistrée en tant que Prestataire de Services sur Actifs Numériques (PSAN) auprès de l’AMF. On est alors en plein « bull run » et l’activité s’accélère aussitôt de façon foudroyante. Le résultat de ce succès ne se fait pas attendre : dès le 11 mars, la société reçoit un courrier recommandé de sa banque pour l’informer, sans invoquer le moindre motif, qu’elle disposait de 60 jours pour clôturer le compte.

« Il faut noter que les agences CIC sont assez indépendantes dans leur prise de décision et que notre agence a tout fait pour soutenir notre développement et notre activité de vente de cryptomonnaies durant nos deux ans et demi de relation. Nous avions une relation de confiance avec notre conseiller et le directeur de l’agence qui nous avaient cependant prévenu que si notre volume d’affaires devenait trop important, la direction du CIC pourrait réagir négativement avec pour conséquence un risque de clôture de compte en raison de la nature de notre activité. Nous étions donc préparés à cette situation et c’est ce qui s’est passé : suite à notre enregistrement et dans le contexte du “bull run”, nous avons fait de gros volumes d’échange, la direction du CIC s’est alors intéressée à notre activité et a demandé à l’agence de clôturer notre compte. Le directeur innovation du CIC et le directeur de l’agence qui nous connaissaient bien ont alors tenté de faire entendre raison à leur hiérarchie pour conserver le compte et la relation commerciale avec Bitcoin Avenue… mais sans succès. » – David Bustany, CEO de Bitcoin Avenue.

Les fondateurs de Bitcoin Avenue avaient heureusement anticipé cette situation en ouvrant un second compte à l’étranger, chez Olkypay, une néobanque luxembourgeoise qui délivre des IBAN français. Une solution qui n’est cependant que provisoire car peu satisfaisante. Certaines banques françaises, notamment le Crédit Mutuel, bloquent en effet les virements vers le compte Olkypay de la société, identifié comme « bénéficiaire interdit » ou « compte frauduleux ».

David Bustany se résigne : « Nous allons pour la quatrième fois refaire le tour des banques françaises en espérant que certaines aient fait évoluer leur mentalité vis à vis des crypto. Au regard de la réaction de la Fédération Bancaire Française qui a choisi de quitter le groupe de travail initié par l’ACPR l’ADAN, je ne m’attends à rien. »

Mais malgré ces obstacles, la petite société ne se laisse pas abattre et poursuit son développement, avec ou sans les banques françaises : 

« Notre équipe s’agrandit petit à petit, au rythme du développement de notre activité. Nous étions trois cofondateurs à l’origine, nous sommes maintenant dix. Après avoir passé un bonne partie de l’année 2020 à travailler sur notre enregistrement, nous pouvons maintenant nous concentrer sur notre développement, avec le lancement de notre interface d’achat/vente en ligne et de notre wallet mobile sur lesquels notre équipe R&D travaille depuis plusieurs mois avec le soutien de Normandie Incubation et BPI. 

Nous bouclons également, en ce moment même, une première levée de fonds dans le but d’ouvrir de nouvelles agences en France car nous sommes plus que jamais convaincus que l’adoption de masse des crypto-actifs auprès du grand public se fera par le conseil, l’accompagnement et la pédagogie en agences physiques. »


Mise à jour du 08.04.21 à 19h00 : Suite à la publication de cet article, les fondateurs de Bitcoin Avenue ont pu échanger avec Pierre Person, député de Paris, et ont également reçu un appel de la Société Générale qui leur propose d’étudier une ouverture de compte. Par ailleurs Jean-Michel Mis, député de la 2ᵉ circonscription de la Loire, s’est engagé à écrire au ministre de l’économie « pour connaître la suite qu’il entend donner à l’attitude du milieu bancaire ces derniers jours ».

En savoir plus sur Bitcoin Avenue : bitcoin-avenue.com

Sur le même sujet : Bitcoin et les banques – Participez au prochain classement



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


+ 15 = 22