Le blé en baisse, plombé par la parité-Conjoncture et marchés


Les prix du blé poursuivaient leur recul, lundi à la mi-journée, pénalisés par la force de l’euro face au dollar, qui entrave la compétitivité des céréales européennes sur les marchés internationaux.

Au même moment, l’euro s’échangeait pour plus de 1,17 dollar. Le cabinet Agritel soulignait par ailleurs que le marché restait « partagé entre une offre mondiale qui globalement reste assez conséquente, et une récolte européenne décevante ».

« Les cours du blé évoluent peu, ce malgré une production française en forte baisse par rapport à l’an passé, avec un différentiel qui s’accentue néanmoins entre les cotations affichées sur Euronext et sur le marché physique. On constate une rétention assez importante de la part des producteurs à la vente, dans un contexte de récolte moindre », notait aussi Agritel.

Vers midi (10h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre reculait de 1,50 euro sur l’échéance de septembre à 181,25 euros, et d’un euro sur décembre à 181,75 euros, pour plus de 6 000 lots échangés.

La tonne de maïs, elle, grappillait 25 centimes sur l’échéance de novembre à 163,75 euros, et 50 centimes sur janvier à 167 euros, pour plus de 200 lots échangés.



Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


3 + 3 =