La vérification de paiement simplifiée dans Bitcoin





« […] La chaîne de Bitcoin pèse aujourd’hui environ 330 Go de données et l’ensemble des UTXO plus de 4 Go, la zone mémoire des transactions représente environ 100 Mo, et la taille moyenne des blocs minés toutes les 10 minutes est de 1,3 Mo. On en conviendra, un tel volume de données n’est pas adapté pour un utilisateur qui souhaiterait effectuer des paiements en personne, avec un téléphone portable par exemple. C’est pour cette raison qu’il existe des logiciels appelés portefeuilles légers” qui permettent d’utiliser Bitcoin sans avoir à faire tourner un nœud complet. Ils sont parfaitement appropriés pour les appareils moins puissants. Ces portefeuilles peuvent se connecter aux nœuds du réseau, mais surtout ils peuvent le faire en conservant une relative indépendance vis-à-vis de ces nœuds grâce à une méthode appelée “vérification de paiement simplifiée”.

La vérification de paiement simplifiée, nommée Simplified Payment Verification ou SPV en anglais, a été décrite pour la première fois par Satoshi Nakamoto au sein du livre blanc de Bitcoin. Néanmoins, elle n’était pas codée dans le logiciel au lancement de la chaîne en 2009 et son implémentation a été confiée aux développeurs de portefeuilles légers. »

Article de Ludovic Lars à lire dans le Journal du Coin







Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


1 + 1 =