La prophétie auto-réalisatrice : comment le bitcoin a acquis une valeur




« Comme nous l’avons vu au sein d’un précédent article, la création de Bitcoin a invalidé le théorème de régression de Ludwig von Mises, en prouvant qu’une monnaie pouvait émerger du marché sans posséder de valeur d’usage antérieure à son utilisation comme intermédiaire d’échange. Lors de son amorçage, le bitcoin n’avait en effet aucune utilité individuelle, n’était adossé à aucun autre bien, et ne bénéficiait de la promesse de personne ni d’une quelconque mémoire d’une monnaie passée. La valeur du bitcoin semble avoir surgi de nulle part, remettant en cause les conceptions erronées qu’on pouvait avoir de la monnaie.

Bitcoin ne constitue pas la première tentative de créer un « argent liquide numérique » et fait suite à de nombreuses expériences infructueuses, qui se sont notamment déroulées lors des années 1990. Bitcoin a ainsi réussi là où de nombreux autres projets avaient échoué : persister dans le temps en tant que système de monnaie entièrement numérique. Après plus de 12 ans d’existence, il est toujours là et continuera probablement de fonctionner pendant des années et des années.

Dans cet article nous allons voir comment la prouesse de la première valorisation du bitcoin a été possible. »

Article de Ludovic Lars à lire sur viresinnumeris.fr






Source link

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


1 + = 2